Politique

Une solidarité mieux ciblée

En 2021, le Conseil communal a accepté d’augmenter le budget du fonds de solidarité internationale, qui est ainsi passé de CHF 350'000.– à CHF 475'000.–. Un premier rapport annuel décrit et évalue les 17 actions soutenues en 2020 par la Ville de Lausanne.

Considérant les dommages causés par la pandémie en 2020, la Municipalité a choisi de renforcer et mieux définir sa politique de solidarité. Celle-ci vise en priorité l’environnement urbain, où Lausanne peut apporter de l’expertise et partager ses connaissances. Quatre axes stratégiques ont été retenus: la lutte contre le changement climatique, la gestion de l’eau, le sport et la culture.

Lausanne s’appuie principalement sur des partenaires reconnus, dont l’expertise garantit le suivi des développements de projets, l’évaluation et l’utilisation des fonds de façon rigoureuse. Un suivi systématique restait à mettre en place sur l’utilisation des fonds.

Le rapport 2020, disponible en ligne, est donc le premier du genre. «Il nous contraint à une évaluation de chaque projet soutenu et assure une visibilité sur l’utilisation du fonds, souligne Mélanie Duparc, responsable des relations internationales à la Ville. C’est aussi un vecteur de sensibilisation, qui encourage les associations à nous soumettre des projets.» Un formulaire (en ligne) est à remplir pour les demandes de soutien; celles-ci sont analysées deux fois par année.

Partenariats
Ceux-ci peuvent être distingués en quatre catégories:

  • avec la FEDEVACO (Fédération vaudoise de coopération) - 28% du budget;
  • avec des associations et ONG de la région - 36%;
  • avec d’autres villes, telles que Tirana (Albanie);
  • avec l’AIMF (Association internationale des maires francophones).

De plus, des aides d’urgence peuvent être rapidement allouées pour répondre à des catastrophes, telles que le Covid-19, l’accueil de réfugiés sur l’île grecque de Lesbos, ou encore l’explosion dévastatrice en 2020 au port de Beyrouth.

Enfin, il existe depuis 2009 un Fonds «solidarité internationale eau», initié par le Service de l’eau de la Ville et regroupant plus de 40 communes suisses. Le montant attribué à ce fonds s’est élevé à CHF 266'598.– en 2020, dont CHF 124'451.– pour Lausanne. Il est alimenté par un prélèvement d’un centime sur chaque mètre cube d’eau vendu par la Service de l’eau, ce qui représente deux francs par ménage et par an. C’est ce fonds qui permet de gérer le projet Solidarit’eau à Nouakchott, capitale de la Mauritanie (voir encadré).

AM

Cet article fait partie du dossier Solidarité