Environnement

La technologie sauve des arbres

Le patrimoine arboré lausannois compte plus de 8000 arbres d’avenues et 80'000 dans les parcs. Nombre d'entre eux sont soigneusement répertoriés et cartographiés, possédant leur «carte d’identité». Les spécialistes du Service des parcs et domaines veillent au grain et suivent de près leur évolution.

Champignons ou cavités douteuses, il arrive que certains sujets présentent des signes de fatigue ou de maladie. Dans ce cas, l’arbre est scruté puis écouté. S’il sonne creux et que le doute persiste, les spécialistes ont recours au tomographe, un appareil de diagnostic permettant de réaliser une radiographie du pied de l’arbre. Cet examen aide à la prise de décision quant à son avenir.

Manipulé par quelques spécialistes formés à cette discipline, le tomographe est installé au pied de l’arbre. Sanglé et relié à des capteurs, il enregistre les vibrations émises par l’activation d’un petit marteau électronique pour scanner l’intérieur du tronc. Cette analyse digitale contribue à la décision de conserver l’arbre, ou pas, selon son état sanitaire.

Cette approche technologique permet dans certains cas de lever le doute et de préserver des arbres précieux. Inventée en 1972 et utilisée depuis une dizaine d’années à Lausanne, la tomographie s’applique annuellement à une cinquantaine d’arbres sur l’ensemble du territoire lausannois.

EE