Sport

Les piscines, un patrimoine à entretenir

Au début du mois de mars, d’importants travaux de rénovation et de mise en conformité débuteront au Parc de Montchoisi. La piscine sera fermée pour mieux rouvrir au mois de mai 2023.

«La Ville gère plus d’une centaine d’infrastructures sportives mise à disposition des Lausannoises et Lausannois», rappelle Patrice Iseli, chef du Service des sports. «Si la Vaudoise aréna, le centre sportif et le stade de la Tuilière viennent d’ouvrir, l’âge moyen de ce patrimoine avoisine plutôt les 50 ans! Nous l’entretenons régulièrement, mais le vieillissement des installations nous contraint à réaliser des travaux plus importants pour les mettre aux normes, améliorer le confort d’utilisation et surtout prolonger leur vie de plusieurs dizaines d’années.»

Montchoisi, un patrimoine à préserver

Ouvert en 1938, le Parc de Montchoisi offre à celles et ceux qui le fréquentent une ambiance un peu hors du temps. Est-ce par son style moderniste, par le voisinage du club de tennis centenaire ou parce que le LHC y a fait vibrer ses fans jusqu’en 1984? Ou alors parce qu’il cumule les particularités, avec sa machine à vague et sa mue semestrielle de patinoire en piscine et de piscine en patinoire. Ce patrimoine sportif a déjà connu plusieurs rénovations, comme celle de la piscine et de la patinoire en 1995 ou encore la transformation du système de production de froid en 2002.

Les travaux planifiés cette année, de mars à septembre, concernent des installations peu visibles, mais indispensables au maintien d’une qualité irréprochable de l’eau et à la sécurité des baigneuses et des baigneurs. Ils sont les plus importants qu’aura connus le site. «Ces travaux étaient prévus en 2021, mais après des mois de restrictions, nous avons décidé de maintenir l’offre en piscines de plein air, afin que la population puisse se retrouver», explique Patrice Iseli. Après ce lifting en profondeur, la piscine rouvrira au printemps 2023. Le restaurant demeure, lui, ouvert.

Moins de chlore pour plus de confort

«Le respect de l’hygiène dans les piscines publiques est un enjeu majeur», explique Christian Barascud, responsable des piscines et patinoires au Service des sports. «Les normes fédérales sur les produits de désinfection ont changé en 2017. Pour nous y conformer, nous allons remplacer tout le système de traitement à base d’eau de javel. Cela éliminera la présence de composés souvent nocifs qui peuvent se créer au contact de certains microorganismes apportés par le public (sueur, urée, cosmétique).»

Datant de 1937, les conduites souterraines qui font circuler l’eau entre le bassin et le système de traitement seront aussi entièrement changées. Ce sera la partie la plus visible du chantier en raison de la démolition du pourtour de la piscine et sa réfection en béton au mois de septembre. Au niveau énergétique, la chaleur de l’eau à la sortie du bassin sera récupérée. Enfin, côté baignade, le bassin sera désormais accessible aux personnes à mobilité réduite, grâce à l’installation d’un siège adapté.

Lausanne, une ville d’eau et de piscines

Lausanne est la ville suisse qui compte le plus de piscines publiques sur son territoire. A côté des plus connues – Bellerive, Mon-Repos et Montchoisi, il en existe quatre autres réparties dans les quartiers lausannois. Les baigneuses et baigneurs peuvent également fréquenter avec l’abonnement annuel, les piscines de Prilly, Pully et Renens. Dès septembre 2022, le centre aquatique de la Vaudoise aréna viendra compléter cette offre. A ces infrastructures, s’ajoutent les accès au lac à Ouchy, Bellerive et Vidy.

YR

Montchoisi en quelques dates

Si le Parc de Montchoisi s’inspire de la patinoire du Dolder à Zurich et de la Ka-We-De à Berne pour l’architecture, il est le seul, en Suisse, à transformer une piscine en patinoire et vice et versa.

  • 1938 ouverture de la patinoire
  • 1940 rachat du Parc par la commune de Lausanne
  • 1942 inauguration de la plus grande piscine olympique de Suisse et de sa machine à vague «Undosa», toujours en fonction
  • 1938-1984 la patinoire est le «temple» du Lausanne Hockey Club. Les matchs peuvent accueillir jusqu’à 7000 personnes

Et chaque année...

  • Mars préparation de la piscine (env. 7 semaines)
  • Octobre montage de la patinoire (idem)
  • Novembre, elle est un des lieux de la Fête de la glace
Principales infrastructures sportives lausannoise
  • 3 patinoires
  • 7 piscines publiques et 3 pour les écoles
  • 38 terrains de football
  • 4 salles omnisports
  • 1 centre sportif à Mauvernay
  • 1 bowl à Vidy
  • 2 stades d’athlétisme