Portrait

Aux commandes de votre eau potable

Vous êtes-vous déjà demandé d’où vient l’eau de votre robinet? Deux des quatre usines qui la filtrent sont gérées depuis 2018 par Michaël Benoit.

© Marino Trotta – Ville de Lausanne

Michaël Benoit, chef d’exploitation de l’usine de Bret.

Les chiffres peuvent donner le vertige: pour veiller à l’ultrafiltration et au transit de plus de dix millions de mètres cubes d’eau par an, ils sont quatre employés. Les usines de Sonzier et de Bret, qui fournissent plus d’un quart de l’eau consommée dans la région de Lausanne, sont automatisées. Leur travail consiste surtout à surveiller et assurer la maintenance des machines.

«Tous les matins, je commence par vérifier s’il y a eu des alarmes ou des défauts pendant la nuit, raconte Michaël Benoit. Je regarde tous les paramètres. Puis je distribue le travail à mes collègues. Ensuite, c’est de la surveillance, du contrôle permanent, des commandes de matériel, de la planification et réalisation de travaux.»

Ecoulement par gravité
A Lausanne et dans les communes avoisinantes, l’eau des robinets provient à environ 60% du lac Léman. Le reste vient du lac de Bret (15 %) ou de sources (25%). Dans chaque cas, l’eau est traitée dans une usine gérée par le Service de l’eau de la Ville.

A Sonzier, l’eau vient des sources du Pays-d’Enhaut. Elle est assez claire et nécessite peu de traitement. L’eau du lac de Bret, par contre, est «chargée en micro-organismes et matières organiques dissoutes». On a donc affaire à une «chaîne de traitement complexe». Alors pourquoi Lausanne va-t-elle y chercher son eau? «Parce qu’on est à 670 mètres d’altitude, c’est le grand avantage par rapport au lac Léman. Cela permet d’acheminer l’eau au réservoir de Chailly (614 m) par la seule force de la gravité.»

De l’eau à boire
Entré au service de la Ville en 2010, en tant que mécanicien électricien, Michaël Benoit est devenu chef d’exploitation des deux usines en 2018. Il aime l’autonomie dont il bénéficie à ce poste, et surtout, «on fait de l‘eau potable, c’est valorisant. Les gens ne se posent pas trop de questions quand ils ouvrent leur robinet à la maison, mais cette eau est d’excellente qualité. C’est une grande satisfaction de savoir que la grande majorité des gens la boivent et l’apprécient.»

Selon les statistiques, la plus grande partie de l’eau sert aux bains, à la douche, à la cuisine, à la vaisselle ou à la lessive. «Même pour ces usages, il est important d’avoir de l’eau propre à la consommation! Et il vaut mieux boire l’eau du robinet qu’en acheter en bouteilles: ainsi vous employez moins de plastique et l’empreinte carbone est plus faible.»

AM