Environnement

Observez la biodiversité en ville

En 2021, la Ville a lancé un projet de sciences participatives visant à récolter des observations d’animaux et de plantes aperçues à Lausanne. Les données serviront à établir un état des lieux de la biodiversité. Participer est libre et facile: c’est parti pour la deuxième saison de 1, 2, 3… Nature! 

Au terme de la première édition du projet, ce sont plus de 500 observations référencées par 93 témoins de la région lausannoise qui sont répertoriées sur la plateforme en ligne, «Nos voisins sauvages». Les cinq groupes d’espèces les plus observés sont les papillons, les hérissons, les écureuils, les renards et les amphibiens. Un bon résultat que les porteurs et porteuses de projet ont l’ambition de doubler en 2022!

L’action se terminera fin 2023 au terme de trois ans d’observations. Les données seront alors compilées et analysées afin d’établir un premier bilan de la biodiversité à Lausanne. Celui-ci permettra d’identifier son évolution et d’adapter les actions de la Ville. Il s’agira notamment de la création de nouveaux biotopes dans les parcs ou de collaborations avec des actrices et acteurs privés disposés à dédier une partie de leurs espaces verts à la nature.

Vous aussi, participez!

Amphibiens, lézards ou orchidées sauvages, toutes les espèces recherchées sont présentées dans le guide Cherche et trouve, à télécharger sur le site web du projet. Leur présence indique que les espaces verts environnants sont de qualité et peu entretenus à l’image des parcs ou jardins sauvages faisant la part belle au bois mort, aux prairies fleuries, aux plans d’eau ou aux arbustes indigènes.

Si vous reconnaissez un animal ou une plante lors de vos balades, il vous suffit de remplir un formulaire en ligne et le tour est joué! Êtes-vous une association ou un groupement de plus de dix personnes motivées par cette action? Un animateur peut vous accompagner dans vos premiers pas: faites la demande par courriel.

Le temps des amphibiens

C’est parti pour la deuxième année d’observation. Les amphibiens ont rejoint leurs lieux de reproduction et sont à l’honneur à la fin de l’hiver. Etangs pour les grenouilles et crapauds; vasques des ruisseaux pour les salamandres, les vallons lausannois cintrés de forêts forment le squelette de cette trame bleue. Si vous y faites un tour, ouvrez l’œil et annoncez vite vos observations en ligne.

P. Aubert