Environnement

La rénovation réussie du barrage du Grenet

Ce barrage, qui permet de dériver les eaux de la rivière vers le lac de Bret, a été rénové fin 2019. Pour le Service de l’eau, le bilan est «très positif».

Vieux de plus de 60 ans, le barrage du Grenet ne permettait plus d’assurer correctement l'alimentation du lac de Bret. Or les deux tiers de l’eau du lac proviennent de cet affluant de la Broye. Le système de dégrillage était manuel, peu performant à haut débit. Le débit minimal de restitution en aval du barrage était mal géré. De plus, le barrage représentait un obstacle pour les poissons.

Le Service de l’eau avait donc décidé, en collaboration avec l’Etat de Vaud, d’améliorer les conditions environnementales du site en réalisant une passe à poisson, tout en doublant le débit de restitution de 50 à 100 litres par seconde.

«Les installations fonctionnent maintenant à pleine satisfaction, commente Pasquale Giordano, chef de division au Service de l’eau et auteur du projet. Le dégrilleur latéral protégeant la galerie d’alimentation du lac est capable d’absorber les forts débits du Grenet, qui pouvent atteindre 4000 litres par seconde. Un bras articulé racle les dépôts de feuilles et de branches d’arbres sur la grille. Ceux-ci sont ensuite évacués en aval du barrage grâce à une vanne batardeau munie d’un clapet verseur.»

La nature protégée

Grâce aux performances de cette installation, les volumes d’eau dérivés dans le lac de Bret n’ont pas diminués, alors que pour améliorer la biodiversité du site, le débit de restitution en aval du barrage a été doublé. Une preuve, pour Sébastien Apothéloz, chef du Service de l’eau, «qu’il est possible de réconcilier les besoins de l’homme et de la nature dans les projets d’alimentation en eau potable. C’est ce que nous nous efforçons de faire dans les nombreux projets du service.»

AM