Energies

Les bois du Jorat dans le vent

Le Tribunal fédéral a validé le plan partiel d’affectation permettant la construction de huit éoliennes aux portes de Lausanne. Elles fourniront d’ici 2026 de l’électricité 100% renouvelable, sûre et locale, notamment en hiver, et participeront ainsi à la sécurité de l’approvisionnement électrique du pays.

La demande en électricité est plus forte en hiver qu'en été. Durant les mois les plus froids, la Suisse est alors obligée d'importer l'énergie produite à l'étranger. Pour réussir sa transition énergétique, elle doit donc accroître sa production indigène d’énergie renouvelable. «Entre octobre et mars, les éoliennes fournissent 2/3 de leur production annuelle alors que, durant cette période, les autres énergies renouvelables, le solaire et l’hydraulique, produisent moins d’énergie», explique Xavier Righetti, directeur de SI-REN SA, la société chargée de développer les énergies renouvelables dans la région lausannoise (à 100% en mains de la Ville de Lausanne).

Etudes d'impact

En 2007 déjà, consciente de cet enjeu, Lausanne a débuté les études exploratoires pour construire un parc éolien proche de la ville et constaté que, dans les bois du Jorat, les vents soufflent de manière puissante et régulière en hiver. Durant plusieurs années, des études d’impact ainsi que des mesures complémentaires de vent sont réalisées. En 2011, le projet EolJorat est inclus dans la planification cantonale vaudoise. En 2015, le Conseil communal adopte le plan partiel d’affectation (PPA). En 2016, une simulation sonore publique est organisée à Vers-chez-les-Blanc. Enfin, après plusieurs années de procédures juridiques, le Tribunal fédéral a rejeté en ce début d’année les derniers recours et validé le PPA.

Profil du parc

«Le parc comprendra huit éoliennes», explique X. Righetti. Selon les modèles choisis à l’issue de la procédure de mise à l’enquête, elles produiront environ 60 GWh/an d’électricité d’origine renouvelable et locale pour l’équivalent de 20’000 ménages (à 3000 kWh/an). Pour rappel, l’électricité distribuée par les Services industriels à Lausanne s’est montée à 853 GWh en 2020.

Mais ce secteur forestier, bien qu’inhabité (ou presque) est très fréquenté de la population pour les loisirs et participe à l’identité de la région. Un grand soin a donc été apporté à ce projet, notamment pour qu’il soit coordonné et compatible avec le parc naturel périurbain du Jorat. Les éoliennes se trouveront dans des clairières existantes (sur territoire communal) et la zone de chantier sera renaturée pour permettre le pâturage des animaux.

Beaucoup de précautions

«La loi suisse prévoit de nombreuses précautions pour respecter la faune susceptible d’entrer en contact avec des éoliennes, précise notre ingénieur. Nous avons donc calculé la production en tenant compte de temps d’arrêt durant les périodes migratoires des oiseaux ou d’activité des chauves-souris.» Enfin, une attention particulière sera également accordée à la durabilité, notamment grâce à des mesures en faveur de la biodiversité, du recyclage des matériaux, de la planification du chantier et de l’information à la population.

La décision du Tribunal Fédéral permet à ce projet essentiel pour la sécurité de l’approvisionnement d’aller de l’avant. Dans les mois à venir, les procédures de mise à l’enquête et d’obtention des permis de construire seront engagées. «Si tout se passe bien, nous pourrons débuter la construction dans la foulée et Lausanne produira sa propre énergie éolienne d’ici 2026 déjà», conclut X. Righetti.

La société SI-REN SA – 100% en mains de la Ville de Lausanne - a été créée en 2009 pour développer le solaire, l’éolien, la biomasse et la géothermie. A terme, elle produira au moins 100 GWh/an d’électricité renouvelable (33’000 ménages à 3000 kWh/an). Pour y parvenir, elle réalise par exemples des centrales solaires photovoltaïques de grande taille sur des toits de la région ou prend des parts dans des projets de production d’énergie renouvelable en Suisse et à l’étranger, par exemple dans AGEPP SA.

www.si-ren.ch

Plus d’infos sur si-ren.ch

FA