Mobilité

Circuler en toute sécurité

Pour favoriser l’usage du vélo, les cyclistes ont besoin de se sentir en sécurité. La Ville mise sur des aménagements de qualité qui leur en assure. Zoom sur deux réalisations emblématiques.

La Ville de Lausanne mène une politique ambitieuse en faveur de la promotion du vélo depuis 2016. La priorité: proposer un réseau sûr et continu. «Pour se mettre au vélo, les gens ont besoin avant tout de sécurité», note Stéphane Bolognini, délégué vélo à la Ville de Lausanne. Pendant longtemps, des bandes cyclables ont été peintes là où c’était le plus facile de le faire et non là où le plus grand besoin se faisait sentir. «On trouvait par exemple des bandes cyclables avant un carrefour mais pas dans le carrefour même alors que c’est là que les cyclistes ont le plus besoin de se sentir en sécurité», décrit le délégué.

La Ville a fait un état des lieux pour détailler les zones les plus dangereuses et celles où il n’y avait pas de continuité entre plusieurs pistes cyclables déjà aménagées. De nouvelles ont ensuite été réalisées en fonction du niveau d’importance mais aussi en fonction des autres travaux prévus dans la ville. «Si des canalisations vont être refaites, après réfection du bitume, on peut par exemple en profiter pour poser un nouveau marquage qui convient mieux aux cyclistes», précise S. Bolognini.

Cette politique s’inscrit également dans le plan climat qui vise à favoriser les transports publics et la mobilité active. Dans ce plan, l’objectif est de multiplier par sept les kilomètres parcourus à vélo d’ici 2030. Et, pour y arriver, il faut qu’un maximum de gens puisse envisager le vélo comme un mode de transport qui offre confort et sécurité.

Deux exemples d’aménagements réalisés ces deux dernières années:

© Laurent Kaczor – Ville de Lausanne
Aménagement pour les cyclistes à la Rue Saint-Martin.

Rue Saint-Martin

On a souvent l’habitude de voir un trottoir avec, à côté, des places de stationnement, puis une bande cyclable qui jouxte la route sur laquelle circulent les véhicules. Pour assurer plus de sécurité, la piste cyclable de la rue Saint-Martin a été aménagée entre le trottoir et les places de stationnement. «Cela permet notamment d’éviter aux cyclistes d’être du côté de la portière des conductrices et des conducteurs», explique S. Bolognini. Cette piste a été créée durant le premier confinement, en 2020. «Pour les aménagements qui datent de cette période, on les améliore désormais pour offrir des tronçons encore plus confortables en plus d’être sûrs», poursuit le délégué.

© Laurent Kaczor – Ville de Lausanne
Aménagement pour les cyclistes à la Rue Belle-Fontaine.

Rue Belle-Fontaine

Sur ce tronçon de 2,5 mètres de large, la piste est complètement protégée du trafic. «C’est la première qui offre ce niveau de qualité sur un axe majeur», se réjouit S. Bolognini. L’autre avantage de ce segment: jusqu’en haut de la rue, les cyclistes qui empruntent cet axe restent sur la droite. Vélos et voitures ont ainsi chacun leur route dédiée dans la montée ainsi que dans le virage qui part en direction de Vevey sans cisaillement entre les trajectoires.

MB

Cet article fait partie du dossier Vélo