Culture

A la découverte du monde albanophone

Lausanne Méditerranées met cette année à l’honneur la culture albanophone. Une programmation variée d’événements culturels et d’animations est proposée d’ici samedi 5 octobre. Rencontre avec Kantarena Gjelaj, jeune auteure de podcasts en accès libre pour apprendre la langue albanaise.

A l’occasion de la troisième édition de Lausanne Méditerranées, la Ville a programmé diverses possibilités de rencontres avec le monde albanophone, en collaboration avec le Théâtre de Vidy, l’Arsenic et la Cinémathèque suisse: spectacles, concert, débats, rencontres littéraires et projection. Une place particulière a été accordée aux podcasts de Kantarena Gjelaj, étudiante albanaise arrivée en Suisse en 2012.

Lausanne et la Suisse comptent une importante communauté albanophone, originaire du Kosovo, de Macédoine du nord ou d’Albanie. Pourtant leur culture reste peu connue…

Kantarena Gjelaj: Oui, c’est pourquoi je suis ravie de cette occasion de montrer que nous avons une culture vivante, avec du cinéma, du théâtre, de la musique et des écrivains, dont quelques-uns vivent ici. En même temps nous sommes une population qui aime s’intégrer. Pas tout le monde bien sûr, il y a des exceptions, mais les Albanais en Suisse travaillent et surtout créent beaucoup d’entreprises. Je crois qu’il est important d’avoir quelque chose à soi quand on vit dans un pays qui n’est pas le sien. Et pour ma part j’ai découvert que j’aimais beaucoup vivre ici.

Pourquoi avoir créé ces podcasts?

Parce que c’est un format unique, différent des autres méthodes d’apprentissage. L’idée m’est venue en collaborant avec 7Radio, où j’ai enregistré les premiers épisodes. Chacun d’eux comporte une partie sur la langue albanaise, structure, grammaire, vocabulaire, puis une autre dans laquelle je parle de la société albanaise.

A qui vous adressez-vous?

A tout le monde, mais en particulier à ceux qui sont en lien avec des Albanais en Suisse: leurs conjoints, leurs enfants, etc.

A. Maillard

En relation