Environnement

Les bienfaits d’un revêtement végétal

Il n’existe pas à Lausanne une obligation légale de végétaliser les toitures plates, comme c’est le cas à Bâle et à Zurich. Pour encourager des toits plus verts, des subventions communales sont proposées.

Les nouveaux quartiers de la ville arborent de nombreuses toitures plates végétalisées, parce que depuis 10 ans, cette exigence est inscrite systématiquement dans le règlement des nouveaux plans de quartier. Ce n’est pas le cas pour les immeubles plus anciens. Le regard est ainsi parfois attiré par des toitures neuves ou rénovées recouvertes de graviers, alors qu’un revêtement végétal pourrait offrir de nombreux bienfaits aux immeubles pour les 40 à 50 années à venir. Bon à savoir, la Municipalité soutient la végétalisation extensive des toitures privées et publiques lausannoises par un système de subventions, à hauteur de CHF 40.–/m2 pour les bâtiments privés. Une végétalisation de surcroît compatible avec la pose de panneaux solaires.

Ces subventions sont destinées à protéger les toitures des pics de chaleur et des UV, doublant ainsi leur durée de vie. Une toiture végétalisée peut retenir 50 à 70% des précipitations annuelles et contribue à rafraîchir le climat urbain. La végétation installée en toiture limite donc la température localement, offrant une climatisation naturelle aux étages supérieurs, un effet bienvenu lors des canicules. Des mesures dont on aurait tort de se priver à l’heure du réchauffement climatique.

A ces bienfaits s’ajoute la capacité de ces toitures vertes d’embellir la ville, surtout une ville en pente, comme Lausanne, car elles sont visibles et ornent ainsi le paysage urbain. Des questions sur les toitures végétalisées et les subventions? Contactez-nous!

E. Elsner