Familles

Faire du sport avec son bébé, c’est possible

La Ville propose des cours de gymnastique aux jeunes familles leur permettant d’être actives sans devoir placer leur enfant et de passer un moment en famille. Les cours Gym Poussettes ont lieu tous les dimanches de 10h15 à 11h30 dans la salle de sport du collège de St-Roch. C’est gratuit et aucune inscription n’est nécessaire!

Les cours sont nés grâce à l’impulsion du médiateur sportif de la Ville et en partenariat avec l’Association Gym Poussettes, fondée par le basketteur professionnel Steeve Louissaint.

Ce dimanche 10 novembre 2019, il est 10h quand la salle de sport du collège de St-Roch s’apprête à ouvrir ses portes. Une quinzaine de personnes, des jeunes mamans et jeunes papas accompagnés de leurs enfants bien installés au chaud dans leur pousse-pousse, se sont données rendez-vous via leur groupe Whatsapp pour leur séance hebdomadaire de remise en forme «Gym Poussettes».

Jeanne ouvre la séance qu’elle se partage avec Jasmine quand celle-ci n’est pas en tournée. Les jeunes parents ont, en effet, la chance d’être accompagnés par deux femmes d’exception. Danseuses professionnelles à la compagnie Béjart Ballet Lausanne ou le Ballet Preljocaj, Jasmine et Jeanne ont de nombreuses ressources.

«C’est parfait!»

Après une heure d’exercices ponctuée de pauses (chacun peut s’interrompre à tout moment pour satisfaire le besoin des enfants), Rachel, une jeune maman, partage son enthousiasme: «Pouvoir se remettre au sport le dimanche matin et venir avec son enfant, c’est vraiment bien trouvé. De plus, c’est au centre-ville, l’horaire est idéal et c’est gratuit, bref c’est parfait. Les cours sont adaptés, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux.»

Pour David et Coralie, «il est important de pouvoir passer du temps en famille et partager une activité avec nos filles – la plus jeune a quelques mois et l’aînée 2 ans et demi – car la semaine est déjà bien remplie avec toutes les tâches liées à l’arrivée d’un nouvel enfant. Alors pouvoir faire du sport ensemble, c’est parfait, d’autant que les exercices sont ciblés pour les jeunes mamans, tout cela sans se faire mal», précise Coralie.

C’est la première fois que Natalia et Baptiste participent, avec leur fils d’un mois, Francis: «Nous n’avons pas d’autres activités la semaine. Le dimanche, c’est sympa de pouvoir faire quelque chose tous les trois, se faire du bien, rencontrer du monde et réaliser des exercices pour chacun.»

Que les papas participent aussi

Pour Jeanne, une des monitrices, il est important de satisfaire tout le monde. «On a une majorité de femmes, mais les hommes doivent oser venir. Ils y trouveront aussi leur place et redécouvriront des muscles oubliés», assure-telle.

«C’est une bonne chose que la Ville offre gracieusement cette prestation pour encourager la reprise en douceur d’une activité physique. Cela permet de réapprendre à utiliser son corps, de l’apprivoiser ,et d’avoir confiance.»

W. Korewa