Quartiers

Un budget augmenté pour les projets citoyens

L’appel aux projets est lancé pour la deuxième année du Budget participatif. Les Lausannois·e·s ont jusqu’au 30 avril pour déposer un projet. La sélection sera à nouveau faite par un vote des habitant·e·s, en août-septembre. Le budget alloué par la Ville passe de CHF 100 000.– à 150 000.–.

En 2019, 19 projets ont été retenus parmi les 34 déposés, et huit choisis par le vote des habitant·e·s. Celui qui a reçu le plus grand nombre de voix, La Manivelle, doté de CHF 20 000.–, vient d’inaugurer ses locaux à la rue du Simplon. Cette «bibliothèque d’objets» permet de mettre en commun des outils et des objets qu’on utilise seulement de temps en temps. Trois autres projets sont déjà en phase de concrétisation. Le délai de réalisation est de deux ans.

Lors de la conférence de presse ce lundi 20 janvier, les initiateurs du Budget participatif lausannois ont mis l’accent sur les aspects encourageants de cette première année.

  • La répartition géographique des projets, issus de tous les quartiers.
  • L’émergence de collectifs n’ayant encore jamais déposé de projets à la Ville.
  • La participation au vote, entre le 27 août et le 13 octobre 2019.

Celle-ci (2%) a été similaire aux expériences faites à Grenoble ou Paris, la première année. Des améliorations techniques et des simplifications sont prévues dans l’espoir que ça aide à l’augmenter.

Mais cette participation a été répartie autrement entre les quartiers que lors de votations politiques: cela montre que le Budget participatif contribue à impliquer différemment les habitant·e·s. Il existe maintenant près de 3000 budgets participatifs dans le monde. Ils permettent à la population de décider librement de l’allocation de fonds publics, et de s’impliquer dans la vie collective tout en bénéficiant d’un accompagnement.

Pour cette deuxième année, le fonds disponible est augmenté à CHF 150 000.–. Le plafond par projet reste le même, à CHF 20 000.–, si bien que davantage de projets pourront en bénéficier. Ceux qui en 2019 n’ont pas été retenus, ou écartés par le vote, peuvent à nouveau être présentés, avec des adaptations.

Les phases du processus en 2020

  • La phase d’appel à projets dure jusqu’au 30 avril. Les formulaires sont sur le site. Les projets, sans but lucratif, doivent viser à améliorer la qualité de vie du quartier ou à renforcer les liens sociaux. Ils sont développés par au moins trois personnes, et soutenus par dix parrains ou marraines liés au quartier. Afin d’aider les personnes qui auraient des idées mais ne sauraient pas trop comment les concrétiser, l’association Reliefs et l’atelier OLGa proposent un accompagnement direct et huit permanences (les dates sont à découvrir sur le site).
  • La phase d’analyse de faisabilité technique et légale des projets, et de leur conformité aux critères: mai à juillet.
  • La phase de promotion et de vote: août et septembre. Les Lausannois·es seront invité·e·s à choisir les projets qu’ils préfèrent par internet, ou dans des urnes disposées dans l’espace public. Les projets seront classés selon le nombre de voix obtenues.
  • La phase de mise en oeuvre: dès octobre. Une convention sera signée avec les porteuses et porteurs des projets choisis.

Une évaluation après 2021

«Il suffit d’être trois pour changer peut-être le futur de son quartier», déclare un Lausannois dans une vidéo accessible sur le site du Budget participatif lausannois. Celui-ci sera reconduit encore en 2021, puis fera l’objet d’une évaluation.

A. Maillard