Politique

Un Bla-Bla Vote pour mieux voter

Initié en 2016 et issu d’une collaboration entre le Mouvement Tous citoyens! d’Eben-Hézer Lausanne et la Maison de Quartier de Chailly, le Bla-Bla Vote (BBV) permet aux Challiéran·e·s de se faire une opinion sur un objet soumis en votation populaire. Rencontre avec Anne-Thérèse Tercier, bénéficiaire d’Eben-Hézer Lausanne, qui nous raconte comment elle conçoit cet espace citoyen.

«Pour moi, voter c’est être reconnue comme une citoyenne à part entière»

La population suisse est amenée à voter le 9 février 2020 sur une initiative populaire et une modification de loi. Comment le Bla-Bla Vote vous aide-t-il à voter?

Anne-Thérèse Tercier: Ce que je trouve remarquable avec le BBV, c’est que les débats organisés à la Maison de Quartier de Chailly sont intéressants et que les politicien·ne·s invité·e·s expliquent bien les arguments pour et contre l’objet étudié. Ça permet de nous donner une meilleure idée de ce que nous souhaitons voter. Nous avons aussi deux séances de préparation à Eben-Hézer Lausanne avant le BBV lors desquelles nous recevons les premières informations sur l’objet et nous formulons des questions que nous adresserons aux intervenant·e·s. Quand j’arrive au BBV, je n’ai pas encore choisi ma position et lorsque j’en sors, j’ai fait mon choix.

Est-ce que ces échanges ont augmenté votre intérêt pour la politique? Votez-vous plus souvent?

Quand j’ai commencé à participer au BBV, j’ai retrouvé la motivation de voter car je comprends mieux les enjeux des votations. Pour moi, voter c’est une fierté. En vous disant cela je suis très émue car pour moi voter c’est être reconnue comme une citoyenne à part entière du fait que ma voix compte autant que celle des autres.

Pensez-vous que la manière de présenter les objets soumis à votation devrait mieux intégrer les personnes en situation de handicap? Si oui, que proposeriez-vous?

Je suis tout à fait d’accord parce que les explications ne sont pas accessibles. Que ce soit le petit livre rouge qu’on reçoit ou les vidéos qui expliquent les objets. Les accompagnant·e·s du BBV nous aident à mieux comprendre les enjeux ce qui est déjà bien. Mais pour aller plus loin, je pense qu’il serait intéressant de réaliser des supports en langage facile à lire et à comprendre avec des personnes en situation de handicap, car elles sont les meilleur·e·s expert·e·s pour savoir comment s’adresser à leurs pairs.

O. Odermatt

Propos recueillis par Omar Odermatt, coordinateur du Bla-Bla Vote à Eben-Hézer Lausanne. Eben- Hézer Lausanne accueille et accompagne des personnes ayant une déficience intellectuelle. Elle promeut un regard positif sur les personnes en situation de handicap et met ses compétences au service de leur participation et de leur inclusion dans la société.