Quartiers

Le contrat de quartier s’installe à Entre-Bois

Après Prélaz-Valency, Entre-Bois. Un contrat de quartier y prend place pour une durée de trois ans. En quoi cela consiste-t-il? Pourquoi Entre-Bois? Entretien avec Emilie Loertscher, nouvelle responsable des contrats de quartier.

Le contrat de quartier en est déjà à sa quatrième édition (après ceux à Montelly, aux Boveresses et à Prélaz-Valency). A quoi ça sert?

Emilie Loertscher: Inscrit dans le cadre de la politique des quartiers mise en place par la Municipalité, le Contrat de quartier est un «coup de projecteur» sur Entre-Bois durant trois ans. Tel un contrat de confiance entre l’administration de la Ville, les habitant·e·s et usager·ère·s, ce projet a pour but de réfléchir ensemble à l’amélioration de la vie de quartier, et de participer à sa mise en place. Il s’agit de réaliser des projets communs de proximité liés à la vie quotidienne. L’approche vise ainsi à valoriser l’expertise d’usage des habitants, de même qu’à renforcer les contacts entre administration et habitant·e·s.

Pourquoi la Ville a-t-elle choisi ce quartier d’Entre-Bois?

C’est l’un des plus anciens quartiers ouvriers lausannois. Grâce à ses nombreux équipements de proximité telles que les écoles, les commerces, une piscine ou encore le centre socioculturel, le quartier est ressenti comme un «village» par bon nombre de ses habitant·e·s. Entre-Bois est un quartier avec une forte identité ressentie par la population, dans lequel des enjeux de mobilité et de développement urbain sont identifiés tant par les riverains que par la Ville de Lausanne: rénovation de logements, avenir du toit du dépôt des TL, la propreté urbaine ainsi que l’aménagement d’espaces verts. Mais aussi et surtout le renforcement du vivre ensemble dans un quartier contrasté et souvent caractérisé par sa mixité sociale et culturelle.

Vous venez de reprendre les rênes du contrat de quartier. Comment allez-vous vous y prendre pour mener à bien votre première édition?

Il s’agit tout d’abord de faire un diagnostic partagé entre les différents services de la Ville et les habitant·e·s. Pour cela, une balade exploratoire aura lieu le samedi 8 février de 10h à 12h afin de mieux découvrir le quartier et d’en discuter l’usage, avec ses qualités et ses défauts. Puis au fil des semaines, il y aura des ateliers thématiques, des études, des propositions réalisées par une commission de quartier faite d’habitant·e·s et d’usager·ère·s. Le tout pour arriver fin 2020 à une feuille de route avec un programme d’actions et de priorités transmis à la Municipalité.

W. Korewa