Mobilité

Feu vert pour la mobilité électrique

Si Lausanne La Pentue a fait la réputation des mollets de ses habitantes, elle a longtemps été délaissée des cyclistes. Avec l’avènement de la mobilité électrique, ils reviennent en force. La Ville de Lausanne offre des subventions encourageantes.

Camions, voitures, deux-roues… les moteurs à essence ou à diesel enfument nos villes et nos poumons. La mobilité se classe au deuxième rang des émetteurs de CO2, juste derrière le chauffage des bâtiments.

Depuis 20 ans, Lausanne encourage la mobilité électrique au moyen de subventions pour l’achat de deux-roues électriques et de batteries: 15% pour les vélos (max. 400 francs) ou scooters (max. 1000 francs) et 300 francs pour les batteries de vélos. Depuis 2019, la subvention pour les vélos électriques est même doublée pour les jeunes de moins de 25 ans et les personnes au bénéfice d’un subside à l’assurance-maladie: soit 30% (max. 800 francs). Toutefois, seuls les vélos neufs, achetés en Suisse et limités à 25km/h sont soutenus.

«Cette aide est intéressante car, selon une étude menée par l’Université de Lausanne, elle permet de déclencher l’achat dans deux-tiers des cas et pour 40% des demandeurs de prendre un vélo de gamme supérieure», explique Baptiste Antille, responsable du programme équiwatt qui gère cette subvention. Cette étude a aussi révélé que 51% des utilisateurs de vélo électrique estiment prendre moins souvent la voiture depuis qu’ils en ont un.

Hausse des demandes

Depuis le lancement de la subvention en 2000, presque 6000 aides ont été accordées. Mais ces deux dernières années, le rythme des demandes s’est fortement accéléré. «Cela est certainement dû à l’augmentation de l’offre et de l’autonomie des batteries. De plus, le grand public se soucie de plus en plus d’adopter une mobilité respectueuse de l’environnement», estime B. Antille.

Le doublement de la subvention en 2019 a aussi fait bondir la statistique: 744 demandes en 2018 puis 891 en 2019. Aussi, l’enveloppe financière dévolue à cette aide a dû être renouvelée plus vite que prévu. La Municipalité a demandé au Conseil communal un complément de 1,78 million de francs, financé par le Fonds pour l’efficacité énergétique (FEE), pour prolonger cette mesure jusqu’en 2023.

F. Augsburger

Baisse du tarif de recharge pour voitures électriques