Jeunesse

«Pour ne laisser aucun jeune sur le carreau»

Avec la crise sanitaire, l’avenir des jeunes en transition vers le monde professionnel est fragilisé. La Ville a décidé de leur proposer des mesures de soutien.

Deux mois de confinement, «cela représente huit semaines de moins dans une période importante pour faire des stages d’orientation, des visites d’entreprises», souligne Virginie Huguet, cheffe de projet Transition école-métier à la Ville. De nombreux jeunes sortant de l’école obligatoire dans les sept établissements secondaires lausannois se retrouvent ainsi sans perspectives de formation certifiante.

«Le premier enjeu est de créer des nouvelles places d’apprentissage au sein de l’administration pour la rentrée 2020, et sur les trois prochaines années scolaires. Le second, c’est le renforcement de la connaissance et du lien entre le monde professionnel et les jeunes.» Parmi les mesures prévues, il y a la possibilité de faire des stages d’orientation au sein de l’administration ou encore de faire venir des apprenties et apprentis de la Ville auprès des élèves, pour leur parler de leur métier et de leur parcours.

Pour rappel, la Ville a rejoint en 2019 le programme LIFT dont la mission est de faciliter la transition vers le monde professionnel. Elle a accueilli une cinquantaine de stagiaires et leur a offert une diversité de places dans des domaines professionnels variés: bibliothèques de quartiers, service de l’urbanisme, piscine, géomatique, horticulture, administration, aide en APEMS, conciergerie, etc.

«Cette crise donne l’opportunité d’avoir tous les acteurs autours de la table: l’école, le monde professionnel et économique, et le service public pour tous œuvrer dans le même but: ne laisser aucun jeune sur le carreau», conclut Virginie Huguet.

AM