Politique

Ce que fait la Municipalité depuis 1368

Si, avant de voter aux élections communales du 7 mars, vous avez des curiosités sur le fonctionnement et l’histoire du Conseil qui dirige la ville, vous trouverez en ligne les procès-verbaux de l’exécutif de 1368 à 1919, ainsi que les rapports de gestion annuels de la Municipalité dès 1847. On peut voir notamment qu’il a fallu gérer diverses épidémies meurtrières.

Le savez-vous? Le 7 mars, c’est la dixième fois que la population lausannoise va élire directement les membres de la Municipalité. Auparavant, c’est le Conseil communal qui les désignait. Ce dernier, élu pour la première en fois en 1814, a toujours été composé de 100 membres.

Le Service des bibliothèques et archives de la Ville a mis en ligne des centaines de documents officiels, dactylographiés ou manuscrits. Il n’est pas facile de lire les plus anciens, comme on peut le voir ci-contre. Toutes ces pages en ligne ont été scannées à partir de microfilms.

L’accueil du CIO

Dans les procès-verbaux des séances de la Municipalité, on peut retrouver des décisions importantes ou des moments-clés… si on en connaît la date. Par exemple, le samedi 10 avril 1915, «la Municipalité prend acte de la récente décision du Comité international olympique déclarant élire domicile à Lausanne et y établir son siège social.» (RB 14/96, pp. 45-46). Suivent une déclaration du baron de Coubertin et une réponse du syndic Paul Maillefer, enseignant radical.

En janvier 1798, le canton de Vaud obtient son indépendance. Il est intéressant de constater, dans les manuaux du petit Conseil de Lausanne, une parfaite continuité entre les anciennes et les nouvelles autorités. Un changement de régime tout en douceur!

S’il n’est pas encore possible de faire une recherche plein texte sur les procès-verbaux manuscrits, celle-ci est, par contre, disponible sur les rapports de gestion dactylographiés En proposant «épidémie», on découvre qu’elles ont été nombreuses à occuper les autorités communales: typhus, choléra, variole, rougeole, scarlatine…

Epidémies du passé

Voici ce que vous pouvez lire en ligne dans des rapports de gestion de la Municipalité.

Choléra, 1866
«L’approche du choléra et l’épidémie typhoïde qui a régné, ont réclamé la sollicitude des Administrations cantonale et communale. Beaucoup de bien a été fait dans les conditions hygiéniques de l’intérieur de la ville; il reste encore beaucoup à faire.

Une commission sanitaire a été nommée par la Municipalité pour la tenir au courant de la marche des épidémies et lui suggérer les mesures qui lui paraîtraient les plus propres à en conjurer les effets.»

Variole, 1871
«Des mesures générales furent décidées par le Conseil d’Etat au printemps dernier en vue de combattre l’épidémie de variole qui régnait. La vaccination des adultes aussi bien que des enfants se fit sur de grandes proportions; les malades furent autant que possible séquestrés pour éviter la contagion.»

Scarlatine, 1893
«Le manque complet d’isolement ou l’isolement peu sérieux est donc la principale cause de cette épidémie interminable.»

Grippe espagnole, 1919
Nombre de cas de grippe déclarés par les médecins du 6 octobre (date de la déclaration obligatoire) au 8 février: 15568.

Nombre de cas de décès par suite de grippe dans la commune de Lausanne: 426, soit le 5,831% de la population; moyenne hebdomadaire du nombre de décès: 14,7, soit un peu plus de deux par jour.

AM