Social

Des ordinateurs pour l’Equateur

Remis à niveau par des demandeurs d’emploi en réinsertion, 152 ordinateurs seront délivrés à l’Institución Educativa Fiscal Benito Juarez, à Quito.

Mai 2021, des portes de camionnettes se referment sur 152 ordinateurs remis à niveau. Prochaine destination: l’Equateur et plus précisément l’Institución Educativa Fiscal Benito Juarez à Quito. Depuis plusieurs années, ordinateurs, écrans, imprimantes et serveurs usagé issus de collectivités publiques et domaines privés, retrouvent une deuxième vie à travers le programme RESTART. Récupérer ce matériel informatique encore en état de marche nécessite un travail de préparation conséquent, mais aussi formateur. De là est né l’idée d’organiser temporairement des activités pour demandeurs d’emploi, encadrés par le personnel du Service du travail.

Si l’activité correspond aux exigences du marché du travail, les demandeuses et demandeur d’emploi prenant part à ce programme participent à un travail réel, qualifiant et non concurrentiel. Nettoyer et supprimer des données, puis reformater les ordinateurs et installer un nouveau système d’exploitation et des applications libres, demande des compétences élevées et surtout transférables dans l’industrie des technologies de l’information.

Une fois ce matériel reconfiguré et soigneusement conditionné, il est offert à des organisations humanitaires ou actives dans les domaines de la santé ou de l’éducation. Ce projet met pleinement  en œuvre les principes du développement durable par le biais d’actions concrètes de protection de l’environnement, de solidarité et de cohésion sociale ainsi que de soutien à l’économie des pays en transition

Lausanne-Quito, depuis 2016

Débuté en 2016 par une visite du municipal Oscar Tosato à Quito, pour l’Union mondiale des villes olympiques, le projet a permis de révéler les différentes attentes et besoins de chaque partie. En 2019, les démarches pour l’organisation d’une livraison arrivaient à bout touchant. En raison de la crise sanitaire liée à la Covid 19, elles n’ont pu être finalisées qu’en mai 2021 et c’est ainsi que 152 ordinateurs prennent prochainement la route pour l’Equateur.

Consulter le diaporama

YR