Culture

Les bibliothèques fêtent la rentrée littéraire

Nouveaux horaires, programme culturel riche et manifestations: le livre est au cœur de cette rentrée à la Ville. Trois questions à Nadia Roch, cheffe du Service bibliothèques et archives..

Les horaires sont étendus, l’entier des services est à nouveau à disposition du public dans les six bibliothèques lausannoises. Mesures sanitaires obligent, ils étaient réduits depuis 2020. Pour lancer la saison en fanfare, la manifestation Lire à Lausanne ouvre ses portes du 22 au 25 septembre au forum de l’Hôtel de Ville. Et le programme d’animations culturelles propose quelque 150 activités d’ici à la fin de l’année.

Quel est le ton de cette rentrée quelque peu particulière? 

Nadia Roch: Il est joyeux, réjoui à l’idée de pouvoir reprendre des animations, des manifestations, retrouver les lectrices et lecteurs. Malgré le devoir de présentation/vérification d’un petit QRcode, c’est un véritable plaisir de pouvoir à nouveau partager des lectures en présentiel, voir les gens, rencontrer les auteures et auteurs!

En quoi Lire à Lausanne est-il un moment phare?

Parce que c’est la reprise littéraire, ce sont des nouveautés qui sortent et les auteures et auteurs peuvent les présenter au public. C’est aussi l’occasion de proposer la libraire éphémère «100% lausannoise» et de renouveler cette année l’action «1 livre acheté = 1 livre offert», afin de soutenir le domaine du livre à Lausanne.

Autre nouveauté, le Prix des lecteurs de la Ville n’est plus décerné par un jury sélectionné mais par l’ensemble de la population qui souhaite y participer. Pourquoi?

Cela permet d’ouvrir le concours à toute la Suisse romande, voire toute la francophonie, et donc d’offrir beaucoup plus au niveau de la promotion des livres, du soutien apporté. La personne remportant le premier prix du public se verra offrir, en sus de la notoriété et la communication autour de sa victoire, une résidence d’écriture d’un mois au Château de Lavigny.

JD