Energies

Une ambiance feutrée à la Vallée de la Jeunesse

Lorsque la nuit tombe sur la Vallée de la Jeunesse, l’ambiance se fait feutrée. Tout en douceur, les points lumineux émergent çà et là, tracent la courbe de la colline, accompagnent les personnes qui parcourent les lieux à roulettes ou à pied. Reportage.

Créée pour l’Expo’64, la Vallée de la Jeunesse tient une place particulière dans le cœur des Lausannoises et Lausannois. A toute heure du jour et jusque tard le soir, on y vient pour courir ou jouer, s’élancer à trottinette, skate ou roller. «La première demande d’amélioration d’éclairage concernait la sécurité sur le tracé principal, explique Stephan Henninger, responsable de l’éclairage public de Lausanne. Nous avons donc remplacé dès 2018 les 35 luminaires de 80 watts d’ancienne génération par 47 luminaires de 30 watts. D’un blanc chaud, ils sont disposés pour que l’éclairage soit continu et harmonieux. De plus, ils sont équipés de diffuseurs asymétriques permettant un éclairage vers le sol et côté route pour éviter la pollution lumineuse et préserver ainsi au mieux la nature.»

Au-delà de l’aspect sécuritaire, la Vallée de la Jeunesse est un concept d’éclairage en soi. Pour agrémenter cet espace la nuit tombée, des éclairages ont été disposés de manière à créer des repères visuels permettant d’adopter ce lieu. «Ils sont disposés pour éviter de déranger la faune et programmés pour diminuer d’intensité au cours de la nuit», continue S. Henninger. D’autres éléments importants du parc, tels que les accès, escaliers, œuvres d’art ou d’architecture sont mis en valeur grâce à des éclairages subtils.

F. Augsburger

En relation