Energies

A la recherche de la chaleur cachée

Le chauffage des bâtiments représente près de 60% des émissions directes de CO2. Pour qu’en 2050, cette part soit réduite à néant (ou presque), tel que le prévoit le Plan climat, les Services industriels de Lausanne (SiL) prévoient d’investir d’importants montants dans la géothermie hydrothermale.

© WWW.EMO-PHOTO.COM

Niels Giroud.

En juillet dernier, les SiL, Romande Energie Holding SA et le Service intercommunal de l’électricité SA (SIE) ont annoncé la création d’une société anonyme pour développer la géothermie hydrothermale dans l’Ouest lausannois, GEOOL SA (GEOthermie de l’Ouest Lausannois). Début octobre, le Conseil communal a validé cette solution à la quasi-unanimité. Son capital-actions est détenu à hauteur de 50% par Lausanne, 30% par Romande Energie et 20% par SIE.

Interview de Niels Giroud, expert en géothermie aux SiL et directeur de GEOOL SA.

Qu’est-ce que la géothermie hydrothermale?
Notre sous-sol est constitué de plusieurs couches géologiques, dont certaines sont plus perméables et dans lesquelles l’eau peut naturellement circuler. On appelle cela des aquifères. La géothermie hydrothermale consiste donc à capter cette eau qui peut aller de 40° à 90° degrés entre 1000 et 2500 mètres de profondeur. Une fois la chaleur valorisée grâce à des pompes à chaleur, l’eau refroidie est réinjectée dans le sous-sol.

Cette énergie est donc pratiquement inépuisable, locale et sans gaz à effet de serre. Elle peut chauffer les bâtiments et l’eau chaude sanitaire de tout un quartier. A noter que cette technologie ne requiert pas de fracturation du sous-sol.

Où trouver cette eau chaude dans la région lausannoise?
En 2016 et 2018, les SiL ont effectué deux campagnes de prospection géophysique qui ont révélé dans l’Ouest lausannois la présence de structures géologiques propices à une bonne circulation naturelle de l’eau entre 1000 et 2000 mètres de profondeur. Nous allons d’ailleurs refaire une nouvelle campagne sismique en 2022 afin de mieux imager la géométrie de ces structures et pour compléter certaines données.

A quel besoin répond la création de cette société?
La transition énergétique nécessite d’importants investissements. A ce titre, la géothermie est une technologie fabuleuse qui comporte de nombreux avantages mais elle est assez coûteuse. De plus, elle ne donne pas toujours les résultats escomptés. En créant une société avec plusieurs partenaires, on partage non seulement les investissements et les risques financiers, mais également les connaissances et les expériences.

A Lausanne, plusieurs types de forages sont utilisés. Pour l’écoquartier des Plaines-du-Loup, les SiL ont installé des sondes géothermiques profondes. La société GEOOL SA, quant à elle, développera des systèmes de gétohermie hydrothermale de moyenne profondeur.

F. Augsburger

En relation