L’interview de Romaine Jean, présidente du jury

Tour à tour responsable de la rubrique nationale du téléjournal,présentatrice du même téléjournal, productrice et présentatrice de l’émission Infrarouge, rédactrice en chef adjointe de l’actualité puis responsable de la rédaction Société de la RTS, son parcours impeccable, son attention et son souci du public, son intérêt passionné pour la culture et la relève artistique en font une Présidente du jury parfaite.

Qu’attendez-vous d’un bon roman?
Du rêve, des émotions, de l’évasion. Je peux passer des heures avec Isaac Singer, Dugain, un polar nordique ou un Simenon. Je lis des romans mais relis des classiques et des essais, Senèque, Hannah Arendt ou La Montagne magique.

Quelles sont vos habitudes de lectures actuelles?
Quand lisez-vous, que lisez-vous?

Je lis tout le temps, chez moi, dans le train, en vacances. J’ai été à plusieurs reprises en Arménie ces derniers temps et me suis prise de passion pour l’histoire de la chrétienté. Je suis tombée sur le livre de Daniel Marguerat, Vie et destin de Jésus de Nazareth. Une somme d’érudition.

Quels livres vous ont durablement marquée durant votre jeunesse?
Voyage au bout de la nuit de Louis Ferdinand Céline, que j’ai découvert à 20 ans. J’aurais aimé rencontrer Céline et comprendre pourquoi son désespoir s’est mué en haine. Et Camus bien sûr, qui représente ce qu’il y a de mieux dans l’homme et la littérature. Une exigence absolue vis-à-vis de lui-même.

Votre ou vos écrivain·e·s chouchous de toujours, et pourquoi ?
J’ai une bibliothèque où se trouvent tous les bouquins que j’aime absolument. Ce sont mes trésors. Il y a Just Kids de Patti Smith, des biographies de Bowie ou Giacometti, Beloved de Toni Morrison, Edouard Louis, etc… C’est éclectique, ce sont des livres souvenirs qui me rappellent des rencontres ou des périodes de vie.

Quel regard portez-vous sur la littérature romande, passée ou contemporaine?
Bouvier, Chessex, Meizoz ou Noëlle Revaz, il y a des merveilles et je suis à l’affût des nouveautés. Caroline Coutau m’a parlé il y a quelques mois d’Antonia de Gabriella Zalapì, édité par Zoé. Je l’ai acheté immédiatement et lu d’une traite. Et j’aime aussi les écrivains alémaniques Alex Capus, Zchokke ou Pedro Lenz, qui sont bien de notre culture.

Présidente d’un jury populaire de citoyen·ne·s-lecteur·trice·s lausannois·e·s qui vont lire six romans de Suisse romande parus dans l’année, puis distinguer l’un d’eux: qu’est-ce qui vous réjouit dans cette mission ?
Je suis très honorée et me réjouis de rencontrer le jury. Lire, dialoguer, échanger, partager ses idées, se découvrir à travers une oeuvre, quelle chance! Merci de m’avoir choisie.

Romaine Jean

© Marino Trotta – Ville de Lausanne

Romaine Jean, présidente du jury

Coordonnées

Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne
Service des bibliothèques et archives

Place Chauderon 11
1003 Lausanne  

Situer sur le plan

Ecrivez-nous
www.facebook.com/signelausanne

Chaîne YouTube