Administration

Remerciements aux apprenti·e·s

Pas de cérémonie à l’Hôtel-de-Ville, cette année, pour les apprenties et apprentis qui fin juillet auront achevé leur formation à la Ville. Le nombre de places augmente l’an prochain.

«C’est l’ébullition dans l’administration communale, sourit Danièle Kirchhofer, responsable de l’apprentissage, depuis que la Municipalité a annoncé son intention de créer une vingtaine de places supplémentaires. L’été va être chaud! Mais ça bouge bien, je reçois des messages positifs des services.»

Nouvelles annonces

Normalement, le recrutement commence dès le Salon des métiers, en novembre, pour les places à pourvoir en août ou septembre. Cet été, exceptionnellement, de nouvelles annonces sont publiées et les candidatures sont traitées en urgence. La Municipalité a par ailleurs annoncé qu’elle proposait, dans la mesure des possibilités des services, un engagement temporaire de trois à six mois aux apprenties et apprentis en fin de formation cet été. Plusieurs contrats temporaires sont en cours de signature.

Une trentaine de métiers

La Ville de Lausanne forme près de 200 apprenties et apprentis dans une trentaine de métiers. Ils sont suivis par environ 140 formatrices et formateurs. La durée de l’apprentissage est généralement de deux à quatre ans. En chemin, ils passent des tests semestriels dans leurs écoles professionnelles, puis un examen final.

En raison de la crise sanitaire, pour les jeunes qui arrivent au terme de leur formation, ces examens n’auront pas tous eu lieu. «Ce qui n’ôte rien aux compétences qu’ils auront acquises durant les six ou huit semestres de leur formation et au travail qu’ils auront fourni», tient à souligner Danièle Kirchhofer. Dans la plupart des cas, leur note finale représentera la moyenne des notes obtenues durant les cinq ou sept semestres précédents.

Chaque année au début de l’été, un apéritif est offert à celles et ceux qui achèvent leur formation, ainsi qu’aux formatrices et formateurs. Cette fois, il n’y a que de petites cérémonies d’adieux au sein des services. Les félicitations de la Municipalité seront envoyées par courrier.

En contact pendant la pandémie

Pendant la pandémie, une partie d’entre elles et eux ont pu poursuivre leur activité, d’autres non, parce qu’il n’était pas toujours possible de mettre en place le télétravail. Dans ces cas-là, «nous avons demandé à leurs formatrices et formateurs de ne pas les perdre de vue, de les garder actifs », précise Danièle Kirchhofer. Depuis la reprise, elle a pu rencontrer un bon nombre d’apprenties et apprentis. «Ils avouent qu’ils ont plutôt apprécié cette période de semi-confinement, en profitant du beau temps, mais se disent contents d’avoir pu reprendre leur activité.»

Coordination de l’apprentissage: +41 21 315 23 57
www.lausanne.ch/apprentissage

AM

«On ne s’attendait pas à ça»

«Je suis un peu triste de partir, j’étais bien là, même si je vais changer d’orientation. Mais heureusement que j’ai pu faire cette expérience qui s’est super-bien passée.» Aurélie Volery, apprentie horticultrice

«Nous avons dû arrêter pendant deux mois, c’était un peu trop long! Le télétravail, c’est un peu compliqué dans la mécanique. La formation a été excellente, les formateurs aussi.» Dilowan Kabalak, apprenti polymécanicien

«On ne s’attendait vraiment pas à une fin d’apprentissage comme celle-là. Espérons que nous ne serons pas discriminés par la suite parce que nous n’avons pas eu tous les examens» Alicia Clerc, apprentie cuisinière

«Nous n’avons pas pu remettre les pieds à l’école, mais aux Services industriels, nous avons pu avoir un examen pratique, présenter un projet, c’était très motivant!» Glenn Kataldo, apprenti automaticien