Politique

Lausanne mesure sa durabilité

En 2015, la Ville a adopté un Plan développement durable à appliquer jusqu’en 2019. Le bilan est publié sous la forme d’une «Revue développement durable 2015-2019», dont les principaux chiffres figurent ci-dessous. Bon nombre d’objectifs ont été atteints.

© Alle Rechte vorbehalten

Parmi ces chiffres, on peut noter en particulier la baisse de 30% des émissions de gaz carbonique (CO2), principal responsable du réchauffement climatique. Cette baisse, qui concerne toute la ville et non seulement l’administration communale, a été mesurée entre 2005 et 2016.

Divisée en cinq chapitres (qualité des espaces urbains; cohésion sociale; production et consommation; économie; promotion de la santé) et 18 thématiques de durabilité, la revue a comme objectif de répondre à la question suivante: «Qu’avons-nous fait et où en sommes-nous?».

D’autres exemples sont les 200'000 m2 de nouveaux habitats pour la biodiversité, près de 13 kilomètres d’aménagements cyclables et de liaisons supplémentaires créés entre 2017 et 2019, ou encore le soutien en 2017 par le Fonds lausannois d’intégration de 83 projets portés par 53 associations, en faveur de la diversité culturelle.

Les efforts vont continuer dans le cadre des 17 Objectifs de développement durable 2030, à l’échelle planétaire. Et un premier volet opérationnel du Plan climat de la Ville sera présenté d’ici à la fin de l’année.

AM