Familles

Cinq capsules vidéo sur la charge mentale

Il y a quelques semaines, le Bureau lausannois pour les familles (BLF) lançait un appel pour récolter des témoignages liés à la charge mentale. Vous avez été près de 200 personnes, essentiellement des femmes mais aussi quelques hommes, à nous faire part de ce qu’elle représente pour vous.

© Ville de Lausanne
Grâce aux témoignages recueillis par le Bureau lausannois pour les familles, des capsules vidéos illustrent ce qu’est la «charge mentale».

Le sujet interpelle, questionne, énerve parfois mais ne laisse pas indifférent; les femmes se chargent majoritairement des tâches domestiques mais surtout d’anticipation et d’organisation. Cette réalité de devoir constamment penser à tout est épuisante et reste invisible. C’est pour cela que la Ville a voulu, dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, la mettre en lumière. Et elle remercie vivement les personnes qui ont témoigné.

Ces témoignages ont donc été catégorisés avant d’en tirer de grandes orientations, qui ont permis de les mettre en scène sous forme de capsules vidéo, animées par des comédiennes.

L’une des orientations fortes est la mémoire indéfectible des mères de familles qui doivent penser à tout, tout le temps, pour tous les membres de la famille. Une autre consiste en la difficulté à déléguer des tâches par crainte qu’elles soient mal faites ou pas faites du tout. Enfin, le sentiment de culpabilité (ne pas avoir été capable d’avoir fini tout à temps, avoir oublié quelque chose) est également ressorti très fort des témoignages.

La conciliation entre les temps personnels et familiaux est devenue difficile dans notre société où les femmes jonglent entre une double, voire une triple journée. Pour gagner en fluidité dans la gestion prévisionnelle, il est désormais nécessaire de penser en termes d’organisation sociale collective.

Pour regarder les capsules vidéo: www.lausanne.ch/blf

SM