Environnement

Aidez la Ville à trouver des espèces

1.2.3 nature… La Ville lance cet outil participatif pour recenser une vingtaine d’espèces animales et végétales indicatrices d’un environnement sain et préservé. A vos marques, prêts, cherchez!

© Alle Rechte vorbehalten

Avez-vous vu tritons ou grenouilles dans l’étang du coin? Entendez-vous la stridulation du grillon champêtre dans le talus voisin? Connaissez-vous la famille de hérissons du quartier?

La Ville a besoin de multiples paires d’yeux pour chercher plus d’une trentaine d’espèces dont on se demande où elles vivent encore à Lausanne. Leur présence indique que les espaces verts alentours sont de qualité: parcs ou jardins sauvages faisant la part belle au bois mort, aux prairies fleuries, aux plans d’eau ou aux arbustes indigènes. Et surtout pas trop entretenus.

Par exemple, le lucane cerf-volant et la petite biche sont d’impressionnants scarabées dont les larves se nourrissent de bois mort. On les observera plus probablement entre mai et juin en lisière de cordons boisés.

Papillons, crapauds ou lézards
En vous promenant dans les prairies ou les jardins, vous apercevrez certainement des papillons dont la présence n’est pas anodine: tout près se trouve la plante qui a nourrit les chenilles. Si vous êtes plutôt bottes et imperméable au petit matin, vous croiserez peut-être le long des vallons humides ou dans votre jardin une salamandre ou un crapaud. Sur les murets, des lézards se réchauffent et qui sait si votre chemin croisera aussi celui de l’orvet, son cousin sans pattes.

Toutes vos observations nous serviront à dresser l’état des lieux de la biodiversité urbaine à Lausanne sur une période de trois ans et à identifier les efforts restant à fournir pour renforcer la biodiversité en ville. Ouvrez grand les yeux et annoncez vos observations en ligne.

P. Aubert