Administration

La logistique, un maillon essentiel en temps de crise

La crise sanitaire a mis en lumière certains métiers de l’ombre. A la Ville, ce sont notamment les personnes qui ont travaillé d’arrache-pied pour assurer l’approvisionnement des chantiers et des services ainsi que la sécurité maximale du personnel. Témoignages.

© Ville de Lausanne

Le Service des achats et de la logistique (SALV) achète, stocke et livre plus de 6600 produits, qui vont du tuyau en fonte de plus d’une tonne aux brosses à dents, en passant par les produits de nettoyage ou le mobilier de bureau.

Pour ce qui est de la logistique, une vingtaine de personnes s’activent au centre de Malley, dans l’immense magasin, pour huiler les rouages de l’administration lausannoise: les logisticiennes et logisticiens réceptionnent, stockent, préparent les commandes, chargent et déchargent, alors que les chauffeuses et chauffeurs livrent aux quatre coins de la Ville, parfois même plus loin.

Ecoresponsable
Le SALV est un maillon essentiel de la politique de durabilité de la Ville. Il pratique ne politique d’achat écoresponsable, vise un stockage efficace et s’efforce d’optimiser les kilomètres parcourus, afin de minimiser l’impact environnemental de l’administration communale. L’installation de panneaux solaires sur ses toits et sa végétalisation partielle participent à la lutte contre le réchauffement climatique.

Durant la période de confinement, l’achat et la distribution de produits et équipements peu ou pas présents dans l’assortiment, comme les solutions hydro-alcooliques, les parois en plexiglas, les masques chirurgicaux ou les gants jetables, ont permis de garantir la sécurité du personnel et des usagers et le maintien des prestations.

© Ville de Lausanne
Kenza Jaquemet, logisticienne, ex-apprentie au SALV

«J’ai rejoint l’équipe du SALV durant la crise sanitaire. Je me suis retrouvée à effectuer de nouvelles tâches et j’ai connu un stress sans pareil: réception, tri et distribution de produit désinfectant, de gants, de masques, de flacons de remplissage, de combinaisons de protection… Ces nouvelles responsabilités m’ont mise en confiance et je retire une grande fierté d’avoir contribué à la gestion de la crise.»

Le métier: «C’est un métier d’avenir, intéressant, varié, en pleine évolution et qui offre de nombreuses opportunités de contact. Je réceptionne et mets en place les marchandises, je prépare les commandes et je charge et décharge avec des transpalettes ou au volant des chariots-élévateurs. Je me suis inscrite au brevet-fédéral de logisticienne pour apprendre à gérer une équipe et les stocks et prendre des responsabilités.»

© Ville de Lausanne
Bertrand Grossenbacher, logisticien, chef d’équipe, CFC d’agriculteur

«L’arrivée de la crise sanitaire a modifié les priorités; les changements intervenant d’heure en heure. J’ai appris à gérer l’inconnu du jour au lendemain et à organiser au mieux pour satisfaire tout le monde. Nous avons dû travailler avec un effectif souvent réduit. Nous avons aussi minimisé les contacts, en modifiant certaines habitudes; ainsi nous livrons désormais à l’extérieur des crèches et non plus à l’intérieur.»

Le métier: «Je programme les tournées, vérifie les livraisons (quantité et emballage) et gère mes équipes. Je donne des cours de caristes (la Ville a délivré 400 permis) ainsi que des cours de révision (tous les cinq ans). Enfin, je suis co-responsable des sept apprenties logisticiennes et apprentis logisticiens du SALV, un vrai défi!»

© Ville de Lausanne
Pierre Previtali, chauffeur poids lourds avec grue, CFC de boulanger

«Plusieurs chantiers étant à l’arrêt au début de la première vague, j’ai effectué d’autres types de livraison en camionnette, en ville. J’ai rencontré de nouveaux clients, tout cela sous un grand stress, car tout le monde voulait tout en même temps.»

Le métier: «Je livre principalement les chantiers, ce qui m’emmène régulièrement en dehors du Canton; je charge et décharge les tuyaux, les bobines, les palettes de matériel, etc. à l’aide de la grue, ce qui exige beaucoup de doigté et de précision. J’ai un travail très diversifié, exigeant et j’apprécie d’avoir des clients réguliers.»

SE