Quartiers

La Serre urbaine

Ce projet de création d’une serre associative dans le quartier de l’avenue de France est né d’une réflexion sur le changement climatique et production nourricière de proximité. La Serre urbaine se veut participative et pédagogique, visant à travailler la permaculture urbaine, à produire des plantons en amont d'autres projets de culture en ville, à créer une synergie entre les personnes habitant le quartier.

Comment est né ce projet?

Yannick Henaff, avec Aline Charbon: Il est né de balades que nous avons faites dans le quartier, en voyant des espaces qu’on pourrait cultiver, décorer, travailler avec les habitantes et habitants. Nous pensons que la ville ne doit pas seulement être un lieu de pouvoir et de savoir, elle peut aussi être un lieu de production alimentaire et agricole. Et une serre de quartier, ça peut aussi être un lieu d’échanges et de convivialité. Nous sommes peu à peu passés de deux à quatre, à sept, puis dix, multipliant du coup les points de vue et compétences.

Nous avons été au contact des personnes du quartier, en leur distribuant des plantons de tournesol dès avril dernier, et en organisant des apéritifs au parc. Beaucoup nous ont dit qu’il manquait un lieu pour se voir, non pas un bistrot mais un lieu pour faire quelque chose ensemble. Notre mailing list  comporte aujourd'hui 140 noms et nous nous apprêtons à inviter les personnes du quartier, dans les conditions que nous permettent les règles sanitaires actuelles, pour célébrer le vote des Lausannoises et Lausannois en faveur d’une serre en milieu urbain.

 

Que change pour vous le soutien du Budget participatif?

D’abord, c’est un premier niveau de reconnaissance du projet, c’est valorisant. C’est un accompagnement technique par les services de la Ville dans la réalisation du projet, l’aménagement d’un espace public. Et financièrement, bien sûr, 20'000 francs, c’est un apport appréciable. Nous sommes issus du milieu associatif, nous aimons la bricole et la débrouille, le recyclage, mais nous allons pouvoir plus confortablement aménager le lieu, soigner la communication: une serre est un lieu de transparence et rend visibles à tout le monde les choses en train de se faire. Une serre de 30 mètres carrés, ça peut s’acquérir pour environ 4000 francs. Nous visons plutôt 80 mètres carrés, et un lieu qui permette peut-être des extensions.

 

Où en est la mise en œuvre du projet?

Nous avons créé l’association Graine urbaine, nous nous voyons chaque semaine et échangeons quasiment tous les jours. Nous avons rencontré les personnes en charge de l'accompagnement des projets du concours et, à cette occasion, pu évaluer les contraintes d'un tel projet mais aussi partager l'enthousiasme qui nous anime collectivement. Nous avons aussi préparé des documents à exposer afin de constituer un lien dans le quartier autour de ce projet.

Le lieu n’est pas encore fixé, nous voudrions qu’il soit situé à l’avenue de France, en face de l’église Saint-Paul. Nous sommes dans l’attente de l’évaluation des services techniques de la Ville. Nous voulons que ce soit un lieu ouvert au public, transparent, qui permette d’y entrer facilement, ce qui ne va pas sans certaines contraintes techniques. Les délais peuvent être un peu longs, nous espérons être prêts à co-construire la serre entre fin 2021 et début 2022.

 

AM