Les fées de Barbara Sauser

La conteuse lausannoise propose trois rendez-vous à la Bibliothèque Chailly. L’occasion d’évoquer nos chères fées.

© Claire-Anne Magnollay

Pourquoi parle-t-on de «contes de fées»?

On ne parle de «contes de fées» que dans les langues anglaise et française. Un héritage de la fin du 17e siècle, de Charles Perrault, mais aussi de l’époque des salonnières. C’est l’une d’elles, Madame d’Aulnoy, qui invente ce terme et lance la vogue des contes de fées littéraires, publiant plusieurs recueils intitulés de la sorte. Des contes farcis de fées, méchantes ou gentilles, qu’elle lisait à ses amies salonnières. Dans ces contes, les femmes-fées sont un exutoire, une satire et une résistance à la morale de l’Église et de l’État. Perrault a été influencé par cette mode et c’est pour cela que l’on trouve plusieurs fées dans ses contes, telles Cendrillon ou La Belle au Bois Dormant.

 

Les fées sont donc une invention moderne?

Il y a peu de fées dans le conte populaire ou merveilleux ancien. Les fées existent dans la mentalité populaire, mais elles ne ressemblent en rien aux fées à la Disney qui ont envahi l’imaginaire collectif et enfantin. Nous, les conteur·se·s, parlons de féerie et du monde du Tout Possible, celui où les animaux parlent, les objets sont magiques, les arbres merveilleux, et où les fées sont des vieilles femmes édentées et non des jeunes femmes blondes avec une baguette magique.

Quelles sont vos personnages de femmes «magiques» préférés?

J’aime beaucoup la figure de Baba Yaga, restée très proche d’une divinité ancienne, sans avoir subi trop de changements vers la mièvrerie ou la simplification. C’est un personnage brut, cosmogonique, une belle expression de la nature sauvage féminine, très inspirant. Je suis aussi très attachée au Petit Chaperon Rouge – nommée ainsi depuis Perrault seulement. Il y a de multiples variantes de ce conte. Elles ont en commun la rencontre avec la part obscure de la vie, comment on la confronte, on la surmonte, ou pas. De manière générale, j’aime les personnages de Sages Femmes que l’on rencontre dans les contes anciens, des femmes libres, puissantes, expérimentées, qui aident autant à mettre au monde les enfants que les vieux à mourir.

Pourquoi avoir choisi le métier de conteuse?

Je suis conteuse depuis plus de vingt ans. Mon père l’était. Après une formation de comédienne, je cherchais une activité en lien avec le rêve et cette forme de monologue me convient bien. J’ai découvert un monde d’une richesse infinie qui nous emmène loin dans un monde invisible et consolateur, rempli de perles de sagesse transmises par nos Anciens. Les contes nous parlent de la part la plus profonde et enfouie en nous. Que l’on soit enfant ou adulte, il est bénéfique de les écouter.

Vert comme la forêt mystérieuse, bleu comme le manteau magique, gris comme les seaux qui parlent, écarlate comme le Petit Chaperon Rouge… Et si on se laissait guider par les couleurs pour raconter des histoires joyeuses et farfelues?

   
Bibliothèque Chailly
Quand Vendredi 25 septembre 2020 de 17h à 18h
Public Enfants dès 5 ans, entrée libre

 

Loups, géants, ogres et nains maléfiques nous aident à dépasser nos peurs. De plus, ce sera le sourire aux lèvres grâce à de belles histoires!

   
Bibliothèque Chailly
Quand Vendredi 6 novembre 2020 de 17h à 18h
Public Enfants dès 5 ans, entrée libre

 

Les contes étiologiques, ou contes du «pourquoi», répondaient, dans le temps, aux mille questions des enfants curieux. Aujourd’hui, ce sont, pour nous, des étrangetés chargées d’une sagesse venue de loin.

   
Bibliothèque Chailly
Quand Vendredi 4 décembre 2020 de 17h à 18h
Public Enfants dès 5 ans, entrée libre

 

Propos recueillis par Isabelle Falconnier

Address

Bibliothèque Chailly
Service des bibliothèques et archives

Avenue de la Vallonnette 12
1012 Lausanne  

+41 21 315 69 70
Schreiben Sie uns

Facebook

Lundi: 13h30-19h00
Mercredi: 10h00-13h00, 13h30-19h00
Vendredi: 13h30-19h00

Bus: tl 6: Vallonnette; tl 7: Pont-de-Chailly

Zugänglichkeit:
Non accessible en fauteuil roulant Pas de places de stationnement accessibles