Redécouvrir Suzanne Delacoste

Une exposition jusqu'à fin mars et une rencontre le 28 janvier à la Bibliothèque Chauderon pour redécouvrir la piquante journaliste et écrivaine Suzanne Delacoste!

© Bibliothèque cantonale et universitaire Fribourg, fonds Jacques Thévoz
Suzanne Delacoste
© Droits réservés
Océane Guillemin, chargée de recherches au Centre des littératures en Suisse romande de l'Université de Lausanne

Née au Brésil en 1913, morte à Lausanne en 1963, la Valaisanne Suzanne Delacoste a été une formidable journaliste et écrivaine, qui a marqué tout une génération de lecteurs et lectrices par son regard piquant sur la société. La Bibliothèque Chauderon accueille une exposition produite par les Editions Plaisir de Lire, qui publient son roman inédit Couleur de sable. Réalisée par Hélène Becquelin, cette exposition présente la vie de Suzanne Delacoste et donne à lire un choix de ses chroniques. Une discussion, avec visite guidée de l’exposition, réunit le mardi 28 janvier 2020 à 18h éditrices, famille et spécialistes de Suzanne Delacoste.

Entretien avec Océane Guillemin, chargée de recherches au Centre des littératures en Suisse romande de l’Université de Lausanne, qui signe la postface de Couleur de sable.

Qui était Suzanne Delacoste?

Valaisanne née au Brésil en 1913, Suzanne Delacoste a marqué de sa présence caustique le milieu culturel romand du milieu du XXe siècle. Romancière et journaliste, elle était particulièrement appréciée pour son tempérament taquin, qui faisait le sel des chroniques qu’elle a tenues pendant près de quinze ans dans la presse (La Nouvelle Revue, Curieux, La Tribune de Lausanne) et à la radio.

Pourquoi la redécouvrir aujourd’hui?

Suzanne Delacoste – en partie peut-être parce qu’elle a grandi dans un contexte très éloigné de celui de la Suisse romande de son temps – pose un regard piquant sur la société qui l’entoure. Son écriture, dense et intime, est pleine de traits d’esprit. Bien que son discours n’échappe pas toujours aux stéréotypes propres à une vision sexiste de la société, elle est très attentive aux questions de genre et s’intéresse de près aux rapports hommes-femmes, épinglant les travers des un·e·s et des autres avec une ironie dépourvue de méchanceté.

En quoi parle-t-elle aux femmes de 2020?

Son œuvre fait la part belle à l’intériorité des femmes. Ancrées dans une époque où l’émancipation féminine gagne du terrain, les héroïnes de Delacoste peinent à trouver une place qui leur convienne dans ce qui reste un «monde d’hommes», échouant à concilier leur soif d’indépendance et leur besoin d’être aimées. Tout en défiant les convenances, elles sont plus vulnérables qu’elles ne voudraient l’admettre et se sentent généralement coincées entre la liberté à laquelle elles aspirent – et que souvent elles prennent – et ce qui est attendu d’elles. Je pense que nombre de femmes (mais pas seulement) peuvent actuellement se reconnaître dans ces défis, couplés chez Delacoste à un fort sentiment de solitude et d’échec.

Quelles sont l’originalité, la force, la pertinence contemporaine des deux romans publiés par les Editions Plaisir de Lire, Pavane pour l’amour manqué et Couleur de sable?

L’écriture de Suzanne Delacoste fait mouche d’emblée grâce à un sens heureux de la formule, à un humour narquois et à des dialogues bien menés. L’intrigue se dessine en finesse, au gré des souvenirs qui s’imposent aux protagonistes; on plonge dans leurs espoirs, dans leurs drames, dans leurs regrets, sentiments intemporels dépeints avec une telle intensité que certains critiques considéraient que Delacoste flirtait constamment avec l’autobiographie. Il me semble également pertinent que la question de la condition féminine soit abordée par une femme – qui plus est une femme qui a vécu une partie de sa vie en dehors de l’Europe –, et considérée du point de vue des principales intéressées.

Propos recueillis par Isabelle Falconnier

Exposition à la Bibliothèque Chauderon jusqu’à fin mars 2020

Address

Bibliothèque Chauderon
Service des bibliothèques et archives

Place Chauderon 11
1003 Lausanne  

+41 21 315 69 15
Contact us by email

Lundi-mardi: 12h00-19h30
Mercredi:10h00-19h30
Jeudi-vendredi:12h00-19h30
Samedi:11h00-16h00