Un site de la

Orchestre de Chambre de Lausanne

© Jean-Louis Aubert - Unsplash
Le 20 octobre à 20h00, église Saint-François

Concert de l'Orchestre de Chambre de Lausanne

  • Gli Uccelli, Ottorino Respighi
  • Concerto, BWV1043, Johann Sebastian Bach
  • Symphonie n°35, KV385 «Haffner»
     

Marc Leroy-Calatayud, direction

Benjamin Righetti, orgue


Entrée libre, sur inscription ici

© Federal_Studio, OCL
L'Orchestre de Chambre de Lausanne (OCL)

L’Orchestre de Chambre de Lausanne (OCL) n’a cessé de déployer ses ailes pour devenir aujourd’hui l’une des phalanges de chambre les plus demandées d’Europe. Après six ans passés sous la direction artistique du jeune chef américain Joshua Weilerstein, l’orchestre est, dès septembre 2021, dirigé par le célèbre violoniste français Renaud Capuçon. L’OCL embrasse un vaste répertoire qui va des premiers baroques à la création contemporaine.

Très vite convié à l’étranger, il participe au Festival d’Aix-en-Provence dès la deuxième édition, ses tournées en Allemagne puis aux Etats-Unis sont des succès retentissants, comme ses concerts au Théâtre des Champs-Elysées ou aux BBC Proms de Londres. On citera le Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, le Festival Rostropovitch de Moscou, le Festival d’Istanbul, le Konzerthaus de Vienne et la Philharmonie de Berlin. Ces dernières saisons, l’OCL s’est produit aux côtés du pianiste Chick Corea au Grand Théâtre du Liceu à Barcelone et a joué au Festival Rostropovitch de Bakou, en Azerbaïdjan.

Ses concerts sont rythmés par l’engagement de solistes de premier plan: de Clara Haskil, Alfred Cortot, Walter Gieseking et Edwin Fischer à Murray Perahia, Radu Lupu, Martha Argerich et Nikolai Lugansky chez les pianistes, d’Arthur Grumiaux à Frank Peter Zimmermann chez les violonistes, de Paul Tortelier à Truls Mørk chez les violoncellistes, ou encore de Jean-Pierre Rampal à Emmanuel Pahud chez les flûtistes, les plus grands noms l’ont gratifié de leur concours et continuent plus que jamais à lui faire confiance. L’OCL a aussi toujours su attirer les baguettes les plus intéressantes du moment: de Günter Wand à Christoph Eschenbach, de Paul Hindemith à Ton Koopman, de Jeffrey Tate à Bertrand de Billy, il s’enrichit sous leur direction des influences les plus diverses.

À l’instar du disque, qui offre un miroir pérenne de cet esprit d’ouverture: de l’intégrale des opéras de Haydn dans les années 1970–1980 sous la direction d’Antal Dorati aux concertos de Beethoven avec Christian Zacharias (en DVD chez Bel Air Media), en passant par les récentes gravures dédiées à Schoenberg et Webern (avec Heinz Holliger) et à Spohr et Weber (avec Paul Meyer), la vitrine est séduisante et parfaitement en phase avec l’identité historique de l’OCL. Consacré à Stravinsky, le premier disque de l’orchestre sous la direction de Joshua Weilerstein est paru au printemps 2016. L’américain dirige également l’OCL dans deux Symphonies de chambre de Dmitri Chostakovitch, dans un disque paru au début de l’année 2021. Parmi les derniers enregistrements en date figure un album à paraître courant 2021 chez Warner Classic sous la direction de Renaud Capuçon autour d’œuvres d’Arvo Pärt.

Résident de la Salle Métropole, l’OCL est l’hôte régulier de la fosse de l’Opéra de Lausanne et le partenaire privilégié de nombreuses institutions de la région telles que l’HEMU – Haute Ecole de Musique de Lausanne, la Manufacture – Haute école des arts de la scène, la Fondation Pierre Gianadda de Martigny ou le Concours de piano Clara Haskil de Vevey. Il est également un partenaire historique de la Radio Télévision Suisse, dont il nourrit les programmes depuis l’origine et profite en retour de son vaste réseau de diffusion national et européen. C’est ainsi que ses concerts, enregistrés par Espace 2, sont mis à la disposition du public en écoute à la demande sur www.espace2.ch.

Une phalange du rang de l’OCL, c’est bien sûr des affiches aux noms de solistes et de chefs invités prestigieux, mais c’est d’abord une identité forte forgée au fil des ans par un petit nombre de directeurs artistiques. Au fondateur Victor Desarzens (1942-1973), qui marque l’institution par son engagement infatigable en faveur des créateurs suisses (Frank Martin en tête) succèdent Armin Jordan (1973—1985), qui par les disques (chez Philips et Erato) accentue considérablement le rayonnement international de l’orchestre, puis Lawrence Foster (1985-1990), Jesús López Cobos (1990-2000), Christian Zacharias (2000-2013) avec une exceptionnelle intégrale des concertos pour piano de Mozart chez MDG. De 2015 à 2020, Joshua Weilerstein poursuit l’œuvre de ses prédécesseurs, tout en inscrivant l’OCL dans le XXIe siècle, par le biais de programmes audacieux ou l’exploitation plus efficace des nouveaux moyens de communi- cation. Dès l’automne 2021, Renaud Capuçon devient directeur artistique de l’orchestre. La grande expérience musicale du célèbre violoniste et chef français, son dynamisme ainsi que son envergure artistique sont la promesse d’un nouveau chapitre enthousiasmant pour l’OCL!

https://www.ocl.ch/

© Cyril Cosson
Marc Leroy-Calatayud, directeur artistique

Né à Lausanne d'un père français et d'une mère bolivienne, Marc Leroy-Calatayud étudie la direction d'orchestre  à Vienne et à Zürich dans les classes de Mark Stringer et Johannes Schlaefli. Il participe également à des masterclasses avec des chefs comme Vladimir Jurowski et Bernard Haitink.

De 2016 à 2019, il occupe le poste de chef assistant à l'Opéra National de Bordeaux, où il dirige régulièrement de l'opéra, du ballet et des concerts symphoniques. De 2018 à 2021, il est Conducting Fellow de l'Akademie Musiktheater Heute, en Allemagne. Marc Leroy-Calatayud a récemment été nommé artiste en résidence de l'Orchestre de Cannes pour la saison 2021-2022.

Passionné d'opéra, Marc Leroy-Calatayud développe un vase répertoire lyrique, de Händel et Mozart à Ravel, Weil ou Rihm. Il a récemment dirigé des productions comme L'Elisir d'Amore de Donizetti au Théâtre des Champs-Elysées, La Légende du Roi Dragon d'Arthur Lavandier, Il Barbiere si Siviglia de Rossini et Mârouf, Savetier du Caire d'Henri Rabaud à l'Opéra National de Bordeaux, ainsi que Die Sieben Todsünden avec l'Ensemble Nomade. Son intérêt pour le monde de la danse l'amène à diriger plusieurs productions emblématiques, notamment The Concert de Jerome Robbins, Petite Mort de Jiří Kylián, La Fille Mal Gardée de Frederick Ashton et Cendrillon de David Bintley à l'Opéra National de Bordeaux, ainsi qu'un double programme chorégraphié par Russel Maliphant à l'Opéra National de Lyon en 2019.

En tant que chef assistant, il a travaillé sur des productions comme Alcina au Wiener Staatsoper, Manon à l'Opéra-Comique, et Jakob Lenz au Festival d'Aix-en-Provence, avec des chefs dont Marc Minkowski, Paul Daniel, Daniele Rustioni, Ingo Metzmacher et Jonathan Nott. Parmi les collaborations marquantes avec des orchestres, on peut citer l'Orchestre de l'Opéra de Lyon, l'Orchestre National Bordeaux-Aquitaine, le Musikkollegium Winterthur, l'Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy, l'Orchestre de l'Opéra de Limoges et la Janáček Philharmonie Ostrava.

Ses prochains engagements symphoniques incluent des représentations avec l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, la Real Philharmonia de Galicia, l'Orchestra Regionale della Toscana, l'Ensemble Modern Frankfurt, et l'Orchestre Régional de Cannes Provence Alpes-Côte-d'Azur. Il fait également ses débuts avec l'Orchestre Symphonique de Tokyo et le Ballet National du Japon, dans un programme Forsythe/Petit. Marc Leroy-Calatayud continue de travailler comme assistant, faisant ses débuts à l'Opéra de Paris en 2021 avec Œudipe d'Enescu.

Marc Leroy-Calatayud est un fervent défenseur de l'éducation musicale et des projets de sensibilisation. En 2009, il fonde un orchestre symphonique de jeunes, l'Orchestre Quipasseparlà, dans le but de trouver de nouveaux moyens de rendre la musique accessible à tous. Il a notamment organisé des concerts dans des hôpitaux, des maisons de retraite et des foyers pour sans-abri. Marc Leroy-Calatayud crée aussi des vidéos d'introductions à l'opéra sur sa chaîne YouTube, afin de faire partager les chefs-d'oeuvre lyriques au plus grand nombre.

Address

Association pour le 750e anniversaire de l’église St-François

Place Chauderon 9
Case postale 5032
1003 Lausanne  

+41 21 315 62 15
Write to us

Saison 2022-2023