Politique

Comment la Ville s’est adaptée

La Municipalité a pris diverses mesures pour participer à la lutte contre la pandémie. Des services sont fermés au public, mais l’administration s’efforce de répondre aux besoins essentiels des Lausannois·es.

Chômage et prestations sociales: l’Office régional de placement (ORP) et le Service social de Lausanne font face à de nombreuses demandes de prestations chômage ou de revenu d’insertion (RI). L’administration est en mesure de garantir que les prestations continueront à être fournies. Les prestations d’hébergement d’urgence sont aussi maintenues.

Garde d’enfants: l’accueil d’urgence pour les enfants est maintenu. Les factures des centres d’accueil de jour communaux seront annulées pour les parents qui n’auront pas bénéficié de leurs prestations pour la durée de la pandémie.

Seniors: une hotline a été mise en place (voir en page 2). Le coût de la livraison à domicile par vélocité de denrées alimentaires commandées chez des commerçants, sur le territoire lausannois, est pris en charge par la Ville.

Soutien à l’activité économique: les taxes d'occupation du sol communal pour les terrasses des établissements, pour les anticipations commerciales des magasins et pour l'installation des stands des marchés ne seront pas perçues pour la période du 1er janvier 2020 au 30 juin 2020.

Les émoluments de surveillance annuelle découlant des licences d'établissements publics ne seront pas perçus.

Les factures déjà envoyées n'auront pas à être payées et le traitement des questions liées à ces gratuités sera effectué dès que possible.

La réforme de la taxe de séjour est repoussée à 2021.

Propriétaires d’immeubles, la Ville renonce à percevoir les loyers de l’ensemble de ses locataires commerciaux (commerces et établissements publics) du 1er mars au 30 avril 2020, voire plus longtemps si les mesures spéciales en lien avec le COVID-19 devaient se prolonger au-delà. Elle appelle les propriétaires privés à faire de même dans la mesure de leurs possibilités.

Chantiers: tous les chantiers dont la Ville est maître d’ouvrage sont arrêtés, y compris celui du Centre sportif de Malley (CSM). Exception est faite pour les chantiers urgents pour lesquels un arrêt pourrait impliquer une mise en danger de la population ou l’arrêt de services essentiels. La décision s’applique aussi pour les chantiers de Beaulieu SA, de la Fondation lausannoise pour la construction de logements (FLCL), de la Société immobilière lausannoise pour le logement (SILL) et d’Epura.

Subventions: les subventions nominales et ponctuelles aux acteurs sociaux, culturels et sportifs sont maintenues et versées, et ce même en cas d’annulation.

Administration: la Ville a déployé un plan de continuité afin d’assurer les prestations de l’administration, tout en respectant les directives cantonales. Chaque direction a concentré ses effectifs, mettant en place un plan de remplacements et favorisant au maximum le travail à domicile.

Des services à la population sont fermés, mais la Ville s’efforce de faire en sorte que les désagréments soient le plus supportable pour les citoyenne.s et les remercie de leur compréhension.

Les centres de vie enfantine, unités d’accueil pour écolier et APEMS accueillent exclusivement les enfants en cas de besoin de conciliation professionnelle dans les domaines prioritaires, selon les directives cantonales et fédérales.

Par ailleurs, pour les personnes en situation de précarité, deux abris de 50 places ont été ouverts: l’un au Gymnase du Bugnon, l’autre dans le Bâtiment administratif de la Pontaise (BAP). Dans ce dernier, 14 chambres peuvent accueillir les personnes malades ou devant rester isolées.

AM

Traverser sans rien toucher!