Environnement

Le lac ou les toilettes ne sont pas des poubelles

«Le lac n’est pas une poubelle», c’est le nom de la campagne lausannoise contre les déchets polluants menée par le Service de l’eau de la Ville. En effet, chaque année ce ne sont pas moins de 55 tonnes de déchets plastiques que l’on retrouve dans le lac, et qui y restent.

© Service de l'eau - Ville de Lausanne

L’arrivée de l’été et le déconfinement progressif permettent désormais aux Lausannoises et Lausannois de retrouver la baignade, les balades sur les rives du Léman, ou encore le plaisir de naviguer. Ces activités procurent un bien-être certain mais sont aussi la cause de problèmes environnementaux.

Les 12 milliards de particules de plastiques qui flottent à la surface du lac ou en faible profondeur sont des déchets non dégradables. Sans nettoyage spécifique, elles demeurent dans l’environnement près de 10'000 ans. Dès la fin du mois de mai, des panneaux seront posés dans les ports de Vidy et d’Ouchy sur ces thèmes de pollution plastique.

La campagne lausannoise souhaite aussi sensibiliser les habitants au fait que trop souvent des déchets finissent dans les toilettes. Les lingettes, les médicaments, les cotons-tiges, les tampons hygiéniques et les masques chirurgicaux doivent rejoindre les poubelles. Dans les toilettes, ces déchets bouchent les canalisations, endommagent les installations d’épuration et polluent les milieux naturels.

AB