Energies

Un terrain éclairé par 156 projecteurs

Des mâts en biais, orientés vers l’extérieur, posés avec l’aide d’un hélicoptère: l’éclairage du nouveau stade de la Tuilière a été installé dans des conditions inhabituelles. Des panneaux solaires sur la toiture vont fournir une partie du courant.

«Nous avons eu des frissons, se souvient Alfonso Izzo, ingénieur aux Services industriels de Lausanne (SiL). On craignait de la neige et du vent ce jour-là, le 13 février. Heureusement il a fait beau, très froid mais sans vent, impeccable. Nous avions préparé tout le câblage et les dix mâts avant l’arrivée de l’hélicoptère, nous avions deux camions-nacelles et nous disposions de 45 minutes au maximum pour la pose sur la toiture avec l’aide de l’hélicoptère. Ces mâts en biais, orientés vers l’extérieur, c’est un concept architectural inhabituel. Mais tout s’est bien passé.»

Sur chacun des dix mâts mesurant 13 mètres et pesant plus d’une tonne, il y avait six projecteurs pré-installés. S’y ajoutent 96 projecteurs sous la marquise du stade. En tout, près de 160 projecteurs avec une puissance de 1578 watts chacun. Soit au total 246,17 kW.

La consommation de l’éclairage du stade est estimée à environ 100'000 kWh, pendant 400 heures par an, ce qui représente à peu près la consommation de 28 ménages durant une année.

Pour les besoins de la télévision

Si l’on compare avec l’éclairage de l’ancien stade de la Pontaise? «Au début, à la Pontaise, il y avait uniquement des projecteurs sur des mâts. Nous avions dû rajouter des projecteurs sur la marquise pour satisfaire des normes devenues plus sévères, afin d’assurer une perception correcte des images en HD à la télévision», précise Alfonso Izzo. L’éclairage de la Tuilière, lui aussi, devait satisfaire des normes afin que le stade soit homologué par la Swiss Football League (SFL).

Une importante centrale solaire

Sur la toiture du stade, 20 blocs de panneaux solaires noirs ont été installés. Ils suivent l’inclinaison des quatre pans de toitures, selon les souhaits architecturaux, ce qui les rend discrets. Cette grosse installation va produire environ 740'000 kWh par an, soit l’équivalent de la consommation de 210 ménages.

Elle couvrira une partie des besoins du stade, car l’électricité produite n’est pas stockée, précise Frédéric Huissoud, chef de projet chez SI-REN SA, et les matchs de football auront besoin d’être éclairés la nuit. «Nous estimons que 25% de l’électricité produite sera consommée par le bâtiment. Le reste sera injecté dans le réseau et fera partie de l’énergie verte, certifiée nativa®plus

AM