Urbanisme

Plaines-du-Loup: un chantier unique en Suisse

On l’imaginait depuis des années, cette fois-ci ça y est! Les cinq premiers immeubles de l’écoquartier des Plaines-du-Loup sortent de terre. Ils accueilleront 700 habitantes et habitants dès 2022.

© Anne-Laure Lechat

Une vue générale sur le chantier.

Sur le site, une centaine d’ouvrières et ouvriers est à pied d’œuvre et les grues des cinq investisseurs tournent à plein régime. Dans quelques semaines, ce sont près de 30 grues qui seront en mouvement, plusieurs centaines d’entreprises et plus d’un millier de spécialistes de la construction mobilisés avec le lancement de la réalisation de 18 bâtiments supplémentaires. Ce premier secteur de l’écoquartier comprendra au total 23 bâtiments pour 2400 habitantes et habitants.

Pour Guillaume Dekkil, responsable du bureau de développement et projet Métamorphose au sein de la Ville, ce chantier représente un réel défi: «La mixité d’acteurs impliqués et de types de logements proposés demande un travail de coordination crucial, piloté par la Ville. Les cinq premiers bâtiments sont développés par deux coopératives, deux investisseurs privés et une société d’utilité publique. Ils proposeront tant des logements locatifs subventionnés que des logements locatifs au loyer régulé, des logements locatifs au loyer libre et des logements en PPE. La mixité est résolument un gage de qualité urbaine.»

L’écoquartier des Plaines-du-Loup s’inscrit dans le projet Métamorphose qui comprend la réalisation de deux écoquartiers (Plaines-du-Loup et Prés-de-Vidy), d’infrastructures sportives ultra-modernes (Tuilière, Malley, Coubertin) et du nouveau métro m3. Après l’ouverture du centre de football en 2018 puis du stade de la Tuilière en 2020, la réalisation de l’écoquartier des Plaines-du-Loup à quelques pas de là complète la transformation du nord de la ville.

JD