Rose-Marie Pagnard

Gloria Vynil, éditions Zoé

© Sébastien Agnetti
Rose-Marie Pagnard

L'auteure

Née en 1943 à Delémont, enseignante de formation, Rose-Marie Pagnard décline l’écriture littéraire, journalistique, théâtrale et de traduction depuis toujours. Son premier livre, Séduire, dit-elle (l’Aire), remporte le Prix du canton du Jura 1985. Suivent une quinzaine d’ouvrages récompensés par plusieurs prix, comme le Prix Michel-Dentan 1988 pour La période Fernandez (Actes Sud), le Prix Schiller 1999 pour Dans la forêt, la mort s’amuse (id.) ou le Prix suisse de littérature 2013 pour J’aime ce qui vacille (Zoé). Elle vit aux Breuleux.

© Sébastien Agnetti

Le livre

Gloria, une jeune photographe, tombe amoureuse d’Arthur, un peintre hyperréaliste, au coeur d’un Muséum d’histoire naturelle sur le point d’être démoli. Chacun à sa manière, l’un et l’autre tentent de capter ce qui va disparaître. Entre vertige du premier amour, euphorie du désir naissant et tragique de ce qui meurt, porté par un sens du merveilleux unique et peuplé de personnages inoubliables, Gloria Vynil propose un voyage lumineux et subtil au pays de l’art, de l’émerveillement et de l’amour.

«Pourquoi j’ai écrit Gloria Vynil»

«Quand le dessin encore flou d’un roman commence à me turlupiner nuit et jour, j’ai l’impression d’être perdue dans une maison avec cent chambres différentes, des fuites d’eau partout, des personnages, animaux, objets partout, avec des propos que je croyais avoir secrètement tenus avec moi-même et qui sont tout à coup criés sur le toit. Il faut donc choisir là-dedans les éléments inspirants, espérer le bonheur, l’excitation, l’amour patient, nécessaires à mon histoire. Mémoire, imagination, petites notes inespérément retrouvées, humeur aventureuse: le départ. Pour Gloria Vynil il existait déjà, dans un autre roman, ce personnage de jeune femme photographe indépendante, drôle et sentimentale, affligée d’une amnésie et de frères inquiétants; existait aussi la scène initiale (une page), vécue lors d’un été particulier. La vision d’un Muséum d’histoire naturelle en ruine, de la guerre tragi-comique menée contre sa destruction par Gloria et quelques passionnés sauveteurs a fourni décors et scènes. Le thème premier, l’oubli,  m’a amenée à d’autres thèmes; un roman, c’est vaste, explicable et inexplicable, il m’arrive de  me demander comment ces choses me sont venues à l’esprit !»

La bibliothèque idéale de Rose-Marie Pagnard

  • Le ministère de la peur. Graham Greene
  • Essai sur l’art de la fiction. R.L. Stevenson
  • Le pupille. Harry Mulisch
  • Mélancolies. Maxime Préaud
  • Le soupçon. Friedrich Dürrenmatt
  • L’Observatoire. Eduard Carrey
  • Tout. I.B. Singer
  • Tout. W.G. Sebald
  • La rebellion. Joseph Roth
  • Cœur de chien. Mikhaïl Boulgakov
Links
Address

Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne
Service des bibliothèques et archives

Place Chauderon 11
1003 Lausanne  

Write to us

Facebook
Chaîne YouTube