Mémento à l'usage des parents

Voici quelques rappels législatifs concernant les jeunes de 10 à 18 ans. Ces lois, dont une sélection est rassemblée dans ce guide, constituent des repères essentiels afin de mieux les accompagner vers une vie d'adulte et autonome.

La loi interdit de vendre ou d’offrir de l’alcool aux jeunes de moins de 16 ans.

  • Bière et vin: vente et remise possibles dès 16 ans.
  • Alcopops, premix, cocktails, apéritifs et boissons distillées: vente et remise possibles dès 18 ans.

La loi interdit la production, la remise, la vente, l’achat et la consommation de toutes les drogues, qu’elles soient dites «douces» (chanvre, herbe, marijuana, cannabis, etc.), synthétiques (ecstasy, etc.) ou dures (cocaïne, etc.).

Informations, conseils et consultations:

Centre d’aide et de prévention (Le Cap)
Tél. +41 21 721 41 51

Les drogues sont clairement reconnues comme dangereuses pour la santé. Leur attrait pouvant commencer tôt, il faut être attentif aux signes qui indiqueraient un début de consommation (démotivation, absentéisme scolaire, etc.).

Un jeune de moins de 16 ans, non accompagné de l’un des parents ou du représentant légal, n’a pas accès aux cafés, restaurants, tea-rooms, bars, pubs et discos, sauf s’il est muni d’une autorisation écrite.

Cette autorisation ne peut être accordée que:

  • jusqu’à 18h00 entre 10 et 12 ans,
  • jusqu’à 20h00 entre 12 et 16 ans.

L’autorisation doit être datée et signée, avec nom, adresse et no de tél. des parents, nom et date de naissance de l’enfant, ainsi, que le nom de l’établissement qu’il est autorisé à fréquenter.

Les salons de jeux et les cybercentres sont interdits aux moins de 16 ans, sauf s’ils sont accompagnés de l’un des parents ou du représentant légal.

Les jeunes de moins de 18 ans ne sont pas autorisés à fréquenter les night-clubs.

Beaucoup d’établissements de nuit sont considérés comme des night-clubs!

Le règlement scolaire vaudois précise que «les élèves ne consomment pas de boissons alcooliques et ne fument pas».

La consommation de tabac nuit gravement à la santé. Plus le premier contact avec le tabac est précoce, plus le risque de dépendance augmente.

Durant la période de l’heure d’été (soit de fin mars à fin octobre), les jeunes de moins de 15 ans peuvent rester dehors jusqu’à 23h00, pour autant que le représentant légal l’autorise.

Hors de cette période (heure d’hiver), cette limite est avancée à 22h00.

Lorsqu’ils sont autorisés par leurs parents à rentrer seuls à une heure plus tardive (cinéma, activités associatives, etc.), les jeunes doivent rejoindre immédiatement leur lieu de domicile. Pour le cinéma, les âges légaux sont impératifs: les parents ne sont donc pas autorisés à déroger à la loi.

Un enfant, un adolescent ou un adulte peut être sanctionné par la justice s’il commet les infractions suivantes, ou s’il y participe:

  • Dommages à la propriété, vandalisme, tags, etc.
  • Resquille dans les transports publics.
  • Vol, recel, vol en bande, vol avec violence, etc.
  • Racket, menace, agression sexuelle, etc.
  • Coups intentionnels, blessures par négligence, bagarres, participation à une rixe, etc.
  • Agression verbale (insulte) ou physique.

Si un mineur est victime de racket ou d’agression sexuelle, il est important qu’il en parle à ses parents ou à un adulte et qu’il soit pris au sérieux.

En outre, il est indispensable de signaler de telles agressions à la police municipale (Tél. +41 21 315 15 15), afin de ne pas les laisser impunies.

  • Les armes à feu sont interdites aux mineurs (fusils, armes de poing, etc.). Le port de couteaux automatiques, de «Spyderco» à ouverture d’une seule main et de couteaux papillon est interdit, dès qu’ils mesurent plus de 12 cm ouverts avec une lame dépassant 5 cm.
  • Les engins conçus pour blesser (poing américain, matraque, nunchaku, etc.) sont strictement interdits.
  • L’usage volontaire, pour blesser, d’objets courants (batte de base-ball, cutter, bouteille, etc.) est également interdit.

Selon le règlement scolaire vaudois, les élèves n’apportent aucun objet dangereux à l’école.

Les mineurs sont soumis aux mêmes règles que les adultes en ce qui concerne le comportement en rue. Sur la voie publique, le règlement de police interdit notamment:

  • de cracher et d’uriner;
  • de se livrer à des jeux dangereux;
  • de jeter des papiers, débris ou autres objets.

Il est recommandé aux adultes et aux plus jeunes d’être munis d’une pièce d’identité.

Les enfants et adolescents, jusqu’à leur majorité (18 ans), sont sous la responsabilité de leurs parents, ou du représentant légal qui en a la charge.

Ce guide n’offre aucune recette toute faite. Il vise simplement à rappeler aux parents ce que disent les lois relatives aux mineurs. Ce dépliant aide à fixer des repères et à nourrir le dialogue indispensable à la mise en place de règles éducatives, en prenant en compte les devoirs et les droits des enfants.

Etre parent n’est pas toujours facile et la lecture de ces quelques rappels peut soulever bien des interrogations. Pour en parler, il est toujours possible de se tourner vers les professionnels dans les domaines scolaire, social ou éducatif, vers la police, le service de protection de la jeunesse ou vers diverses associations ou institutions.

Deux numéros de téléphone peuvent également faciliter ces démarches:

Mémento parents – Département de l'Enfance, jeunesse et cohésion sociale
Ville de Lausanne
Tél. +41 21 315 64 64

TELME
Tél. +41 21 324 24 15
www.telme.ch

Links
Address

Observatoire de la sécurité
Secrétariat général de la Direction Sécurité et économie

Rue des Côtes-de-Montbenon 7
Case postale 5354
1003 Lausanne  

Locate on the map

Contact us by email

Bus: tl 3, 6, 21: Cecil; tl 12, 13: Montbenon
Métro: m1: Vigie; m2: Lausanne-Flon
LEB: Lausanne-Flon, Chauderon