La place de Milan doit tout au tunnel du Simplon

La populaire «place de Milan» rend la politesse à la ville italienne du même nom qui, à l’occasion de l’ouverture du Simplon, nomme une «Via Losanna».

© Musée Historique Lausanne
La place de Milan en 1913

L’histoire de l’appellation de cette importante place lausannoise débute par une décision du Conseil communal de Milan qui, dans sa séance du 21 octobre 1905, décide d’approuver le projet municipal de nommer «Via Losanna» l’une de ses nouvelles artères. Cette décision s’inscrit dans un contexte bien particulier: l’ouverture prochaine du tunnel du Simplon, reliant le Piémont au Valais, dont le percement a été achevé au début de l’année.

Cette décision ne pouvait rester sans réponse du côté lausannois: après avoir vérifié l’information auprès du Consul suisse à Milan, la Municipalité décide de donner le nom de «place de Milan» à la promenade qui vient d’être créée à l’ouest de la colline de Montriond.

© Archives de la Ville de Lausanne
Projet de parc en 1886

Une promenade dont l’histoire est riche en rebondissements: la campagne de Mont-Riond-le-Crêt est restée en main privée jusqu’en 1894, année où elle est acquise par la Ville pour un montant de CHF 380'000.–. D’une surface de 11 hectares, elle suscite un intérêt certain depuis plusieurs années: en 1886, la Société de développement de Lausanne, ayant passé une promesse de vente avec le propriétaire, a déjà projeté, au nord et à l’ouest du domaine, l’aménagement d’un parc d’agrément avec une place des fêtes et deux grandes halles couvertes.

© Archives de la Ville de Lausanne
Extrait du plan d'extension de 1904

En 1888, l’architecte Francis Isoz élabore un plan de parcellement en vue de vendre une large partie de la propriété (voir plan à télécharger). Au moment du rachat par la Ville, seule la partie nord-est, comprenant la colline et son magnifique point de vue, est réservée à une promenade, le reste étant en grande partie destiné à être revendu.

En 1904, le plan d’extension prévoit même la traversée de l’actuelle place par une avenue en forme de Y.

Grâce à l’amendement du conseiller communal Charles David, médecin et ancien municipal des écoles, ce funeste projet est abandonné en 1905 et la Municipalité entérine deux ans plus tard l’affectation de la place par un aménagement en un lieu de promenade et de sport.

© Rama CC-BY-SA 2.0
Vue aérienne de la place de Milan en 2007

Jean-Jacques Eggler, archiviste adjoint

Address

Les Archives de la Ville de Lausanne
Service des bibliothèques et archives

Rue du Maupas 47
1004 Lausanne  

+41 21 315 21 21
Write to us

Facebook
Web TV

Lundi-jeudi: 13h00-17h00
Sur rendez-vous uniquement

Bus: tl 3, 21: St-Roch; tl: Chauderon
LEB: Chauderon