De la route de la Gare à l’avenue du Théâtre

Baptisée en 1868, l’avenue du Théâtre, reliant St-François à Georgette, nait de la création de la gare de chemin de fer.

© Musée Historique Lausanne
L'avenue du Théâtre en 1871-1873

La création de l’actuelle avenue du Théâtre nous fait remonter en 1856, à une époque où Lausanne comptait 17'000 habitants. Le chemin de fer et une nouvelle gare font leur apparition à la Rasude, dans une zone alors peu construite, entre Saint-François et Ouchy. Rapidement, avec l’ouverture de nouvelles lignes et l’accroissement des voyageurs, la gare gagne en importance et le problème d’une route la reliant au centre-ville se pose. Les fortes pentes et l’étroitesse des voies existantes, par le chemin du Petit-Chêne ou la route d’Ouchy (actuelle rue de la Grotte), rendent la circulation périlleuse. Il faut donc trouver une nouvelle voie de communication passant plus à l’est, bénéficiant ainsi d’une topographie moins heurtée.

En janvier 1866, la Ville et le Canton se mettent d’accord sur le financement et le tracé de cette nouvelle route cantonale qui permet de relier Saint-François à la gare en passant par le Pré-de-Georgette. Si la Ville assume la responsabilité de la réalisation, le Canton lui verse en échange une subvention équivalente au coût d’une route de 1ère classe. Les travaux, commencés en été 1866, s’achèvent un an plus tard déjà, avec la réalisation de la première étape Saint-François – La Rasude (voir photographie de 1867).

© Musée Historique Lausanne
L'avenue du Théâtre en 1867

Le dernier tronçon jusqu’à la gare est finalisé en 1874. La nouvelle «route de la gare» devient ainsi non seulement une œuvre de prestige pour les autorités, mais elle contribue aussi au développement urbain de tout un secteur de la ville.

Simultanément, la question de la construction d’un nouveau théâtre se pose avec acuité dès 1860. L’ancien théâtre de Martherey ayant dû être fermé pour des raisons de sécurité, la Municipalité est confrontée à la difficile question de trouver un emplacement pour un nouvel édifice. Plusieurs projets sont esquissés à Saint-François, à Montbenon ou à Beau-Séjour. Finalement, en février 1868, une société de musique, la Société philharmonique, à la recherche d’un nouveau lieu où se produire, transmet aux autorités le projet de l’architecte Jules Verrey d’un casino-théâtre sur le Pré-de-Georgette, le long de la nouvelle route de la gare. Il est admis par la Municipalité qui s’empresse de demander l’aval du Conseil communal. Par son vote du 7 mai 1868, celui-ci l’autorise à participer à l’édification du bâtiment. La Ville s’engage à céder le terrain et à participer au capital-actions de la future société gestionnaire. La souscription publique, lancée en juillet, connait un franc succès et permet au projet d’aller de l’avant. Les travaux débutent en 1869 et le nouveau théâtre est inauguré le 10 mai 1871 (voir plan de 1870-1871).

© Archives de la Ville de Lausanne
Plan de 1870-1871 montrant l'avenue du Théâtre

Entre temps, le 4 décembre 1868, la Municipalité décide de désigner les trois sections de la nouvelle route de la gare comme suit: la première sera l’avenue de Théâtre, la deuxième section l’avenue de Georgette, la troisième section l’avenue de la Gare elle-même. Elle invite par conséquent l’inspecteur de police à faire confectionner des indicateurs en fonte pour ces rues...

© Marino Trotta / Ville de Lausanne
Une photo récente de l'avenue du Théâtre

Jean-Jacques Eggler, archiviste adjoint

Address

Les Archives de la Ville de Lausanne
Service des bibliothèques et archives

Rue du Maupas 47
1004 Lausanne  

+41 21 315 21 21
Write to us

Facebook
Web TV

Chaîne Youtube

Lundi-jeudi: 13h00-17h00
Sur rendez-vous uniquement

Bus: tl 3, 21: St-Roch; tl: Chauderon
LEB: Chauderon