SOS recherche d'emploi

La Bibliothèque Chauderon lance un cycle d’ateliers de soutien à la recherche d’emploi, dont un atelier «Recherche du premier emploi». Le tout animé par Manuel Mathieu, formateur d’adultes et conseiller en personnel à la Ville de Lausanne.

© Basile Amacher

Quels défis se posent lors de la recherche du premier emploi?

Un CV difficile à remplir, pas ou peu d’expérience à valoriser, peu de connaissances inhérentes à l’optimisation des compétences transférables, à la valorisation du potentiel de développement et/ou d’apprentissage et la notion de confrontation. Il est parfois compliqué de s’exposer et de s’assumer quand on est en train de se construire et de faire des choix.
 

 

Quels types de conseils pouvez-vous donner aux jeunes, qu’ils soient étudiants ou apprentis, pour éviter la panique?

La préparation est vitale. Il est impératif de les soutenir pour conscientiser les pratiques et attentes du monde professionnel, les guider pour créer un fil rouge qui crédibilisera leur projet. Ensuite, il faut les accompagner pour développer la capacité d’expliciter atouts, points d’amélioration et adéquations.

D’une manière générale, lors d’une recherche d’emploi, quels atouts, que l’on soit jeune ou moins jeune, oublie-t-on de valoriser?

Les éléments qui semblent logiques et évidents - esprit positif, loyauté, facilité d’apprentissage, cohésion, respect des consignes, suivis des rythmes - mais qui, bien amenés, vont asseoir une confiance, définir des valeurs et permettre de partager une mission, une éthique et l’atteinte d’objectifs communs.

Vous êtes un spécialiste des outils numériques, que ce soit pour la recherche d’un emploi ou d’un logement. Aujourd’hui, le recrutement se passe de plus en plus en ligne. Est-ce un atout?

Est-ce un atout? Il est d’autant plus difficile de démontrer qui on est et ce qu’on peut apporter. Le public jeune maîtrise les médias, mais j’observe un réel décalage entre ce qu’elles et ils savent faire avec un média et ce qui leur est demandé pour une candidature. Elles et ils ont moins de marge pour rebondir, se récupérer et se mettre en avant, cela sans parler des facteurs anxiogènes. Pas de droit à l’erreur! La dimension humaine se fera une fois la sélection effectuée, mais il est probable que l’employeuse ou l’employeur passe à côté de quelques pépites qui ne brillaient pas à ce moment précis.

Qu’est-ce qui vous passionne dans vos activités d’accompagnement en termes de relations entre employeur·euse·s et employé·e·s?

Ce qui m’anime, c’est de pouvoir participer à de futures réussites. De voir réapparaître une énergie, une volonté et du courage qui, souvent, se sont estompés sous les coups, les blessures et autres histoires de vie.

Je travaille pour l’instant magique où la personne prend conscience qu’elle peut. Souvent, il ne suffit que d’écoute, d’intégrité, ainsi que d’une volonté de faire partie de l’action tout en devenant inutile.

Créer un lien de confiance, proposer un profil, créer une opportunité, définir des objectifs, inclure une équipe et démontrer que cela fonctionne: voilà ce qui est gratifiant avec les employeur·euse·s et leurs collaborateur·trice·s.

Je n’ai pas choisi ce domaine: ma vie a été bouleversée par un accident et une personne du corps médical m’a secoué en me disant: «Au lieu de vous plaindre, réfléchissez où vous pourriez être utile!» J’ai réfléchi, expérimenté, lutté, argumenté et on m’a laissé une opportunité.

Propos recueillis par Isabelle Falconnier

Address

Les Bibliothèques de la Ville de Lausanne
Service des bibliothèques et archives

Place Chauderon 11
1003 Lausanne  

+41 21 315 69 15
Write to us

Facebook
Youtube

Bus: tl 18: Port-Franc; tl: Chauderon
Métro: m1: Vigie; m2: Lausanne-Flon
LEB: Chauderon