Evolution de l'effectif selon les classes de salaire

L’analyse de la progression de l’effectif selon les classes de salaire est intéressante car elle permet de nuancer l’évolution générale du nombre de femmes et d’hommes au sein de l’administration.

Le graphique ci-dessous montre ainsi que l’évolution de l’effectif féminin s’est faite essentiellement dans les classes 13 à 21, qui regroupent des personnes de niveau CFC, et où le nombre de femmes a presque triplé en 20 ans, passant de 445 à 1'193. De l’autre côté par contre, le nombre d’hommes dans cette catégorie marque une légère diminution.

Dans les classes 5 à 12, soit les personnes ayant une situation de cadre, l’effectif des femmes progresse certes, mais il ne rejoint jamais celui des hommes, bien au contraire. En effet, on peut voir que, dans cette catégorie, le nombre le plus élevé de femmes atteint en 2009 reste inférieur à celui des 394 hommes qui y figuraient en 1989. En 2009, ils sont 941 hommes à se situer entre les classes 5 et 12, contre 389 femmes.

Ceci signifie que les hommes restent largement sur-représentés dans les fonctions d'encadrement. De plus, on constate que l’essentiel de l’évolution de leur effectif depuis 1989 s’est faite dans cette catégorie, alors que l’évolution de l’effectif féminin est due principalement à l’augmentation de la catégorie 13 à 21. La disparité demeure donc.

Dans la catégorie supérieure, classes 1A-4, qui comprend les chef-fe-s de service et cadres supérieur-e-s, le nombre de femmes a modestement évolué, passant de 12 à 31. Même s’il progresse moins, le nombre d’hommes reste cinq fois plus élevé en 2009, atteignant 155.

Tout au bas de l’échelle, dans les classes 22 à 27, soit les personnes sans formation, les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes en 2009. Leur nombre a légèrement augmenté en 20 ans, tandis que celui des hommes est resté stable.

Evolution de l'effectif féminin selon les classes de salaire
Evolution de l'effectif masculin selon les classes de salaire
Evolution de la répartition entre femmes et hommes dans les postes de cadres

Les postes de cadres sont identifiés par le biais de la classe salariale: le découpage est réalisé à la classe 12; les classes 12 à 1A comprennent les cadres intermédiaires, supérieur-e-s et les chef-fe-s de service. Entre 1989 et 2009, la proportion de femmes dans les postes de cadres et spécialistes a doublé, passant de 14% à 28%.

Evolution de la répartition entre femmes et hommes parmi les cadres
Coordonnées

Egalité et qualité de vie au travail – Déléguée à l'égalité
Service du personnel

Hôtel de Ville
Rue de la Madeleine 1
2e étage
Case postale 6904
1002 Lausanne 

Situer sur le plan

Ecrivez-nous
Tél. +41 21 315 23 62