Agriculture urbaine

Questions et réponses.

© Ville de Lausanne - Mathilde Imesch

L’exploitation des fermes de la Ville se fait selon les prescriptions en vigueur. La ferme de Rovéréaz étant partiellement concernée par la zone de restriction, des analyses complémentaires ont été réalisées, permettant d’assurer une consommation sans risques de ses produits. L’ensemble des sols des autres fermes agricoles de la Ville se situent en dehors des zones de restriction liées à la pollution des sols aux dioxines.

Oui, l’ensemble des produits de la ferme de Rovéréaz peuvent être consommés. Pour s’en assurer, des analyses complémentaires ont été faites sur les sols ainsi que sur les œufs et les légumes. Les résultats indiquent que leur production actuelle se situe dans la zone en dessous de 20 ng TEQ/kg et confirment que «les œufs et les légumes racines issus de la ferme de Rovéréaz sont conformes aux exigences de l'Ordonnance sur les contaminants» selon Unisanté. Pour les autres produits tels que les fruits et les céréales, il n’y a pas de restrictions.

Les analyses sur les sols sont faites systématiquement. Par exemple, pour le projet de la Blécherette – Chatelard, des analyses ont été réalisées sur les sols en place et les résultats sont rassurants et ont permis de lancer le processus d’appel à candidature pour de nouveaux exploitants.