Bâtiment Ulysse ou Tour «Galfetti»

Un complexe mythique

© Marc-Olivier Paux - Ville de Lausanne

Le bâtiment «Ulysse» dans toute sa majesté

En bref

Promenade: du Flon

Adresse: Chauderon 14-20 (place)

Affectation: texte affectation

Style: Postmoderne

Equipe: Maître de l’ouvrage: Crédit foncier vaudois

Architecte: Aurelio Galfetti

Réalisation: 1993

Podcast (en attente fichier)

Bruno Marchand, architecte et historien

Ce qu’il faut savoir

Une géométrie peu commune et une ornementation de façade audacieuse rendent ce complexe particulièrement imposant dans la ville. D’autant que son esprit architectural est dans une lignée plus méridionale que lémanique en reprenant des thèmes chers à l’école tessinoise, dont faisait partie Aurelio Galfetti, qui marqua très fortement l’architecture suisse dans le troisième tiers du XXe siècle.

Issu d’un concours remporté en 1987 par l’architecte tessinois Aurelio Galfetti, ce bâtiment se divise en quatre parties. Au centre, un cylindre évidé et fendu, s’ouvre sur la place et pointe vers l’angle du bâtiment administratif de Chauderon 7. Les trois autres parties semblent graviter autour de la première bien qu’elles y sont accolées. Cela forme comme un petit système planétaire qui contraste fortement avec les blocs alignés des îlots alentours.

Les bâtiments en béton armé sont ornés d’un damier noir et blanc. Sur le cylindre, des cubes de granit noir surgissent de la partie claire du damier. Sur les autres façades, les cubes de granit affleurent.

Le bâtiment central culmine à environ 31 m au-dessus de la place et empile 10 niveaux dont 2 pour le socle. Il accueille principalement des commerces et café-restaurant au rez-de-chaussée et des bureaux dans les étages.

Les circulations intérieures et extérieures s’articulent autour de la cour cylindrique. Il en résulte une impression de promiscuité, de resserrement caractéristique des cités médiévales, alors que les pourtours sont généreusement dégagés. Cette cour fait d’ailleurs écho, en négatif, à la tour médiévale et défensive de l’Ale, située non loin de là.

Les fenêtres en bandeaux vitrés sont typiques des espaces de travail qui exigent une grande quantité de lumière naturelle. Des fenêtres carrées inscrites dans la trame du damier décoratif caractérisent les logements, dans les trois bâtiments périphériques.

Outre le bâtiment Ulysse, l’architecte a conçu la longue marquise qui abrite la clientèle des transports publics. De métal et de verre, cette marquise semble légère en comparaison avec le complexe Ulysse. Sa légèreté apparente et sa forme de navette sont une métaphore du voyage et de la mobilité. La marquise abrite également un kiosque et les rampe et escaliers du passage sous voie qui relie la place Chauderon au parvis du complexe administratif Chauderon 7 et 9.

Curiosité

Se placer au centre du cylindre est une expérience lumineuse, visuelle et sonore très intéressante.