Bâtiments administratifs de Chauderon

Une prouesse technique

© Marc-Olivier Paux - Ville de Lausanne

Chauderon 9 et Chauderon 7, le dialogue de deux bâtiments frères

En bref

Promenade: du Flon

Adresse: Chauderon 7-9 (place) et Genève 28-30 (rue de)

Affectation: Bâtiments administratifs, commerciaux et culturels

Style: Trente glorieuses

Equipe: Maître de l’ouvrage: Caisse de pension du personnel communal

Architecte: Atelier des Architectes Associés (AAA, Roland Willomet, Paul Dumartheray)

Réalisation: 1969-1974

Podcast

Dave Lüthi, professeur en histoire de l’architecture et patrimoine

Ce qu’il faut savoir

Le projet, déjà planifié au début des années 60, répondait à un plan de quartier voté en 1965 correspondant à une volonté de créer une nouvelle centralité à l’ouest de St-François, en raison de l’important développement du trafic routier. Avec cette opération, le maître de l’ouvrage regroupait l’administration dans des espaces modernes et modulables.

Le projet n’est pas seulement une architecture marquante et unique à Lausanne, mais également une pièce maitresse du développement urbanistique de Chauderon.

L’ensemble se distingue par un socle étagé en terrasses végétalisées qui abrite bureaux et parking. Sur celui-ci, en contrebas de la place Chauderon, s’organise, en un jeu de niveaux faits de terrasses, rampes, escaliers et passages sous-voie, un vaste espace public. Celui-ci distribue les entrées principales de plusieurs bâtiments et relie le parvis, au sud, à la place Chauderon, au nord.

Sous l’angle structurel, les deux bâtiments (Chauderon 7 et 9) sont suspendus à une poutraison en toiture, reposant sur d’imposants piliers en béton. Les façades métalliques autoportantes sont faites de panneaux préfabriqués en aluminium éloxé, percés d’ouvertures arrondies en verre réfléchissant orange, typique des années 70. Le célèbre architecte et designer français Jean Prouvé a conçu cette façade technologique qui répond à des  exigences thermiques et phoniques élevées.

Dans l’ensemble, l’expression architecturale demeure fidèle à sa conception. En revanche, le principe du plan libre propice à la flexibilité et aux dispositions de bureaux paysagères, a disparu. Avec le temps, les espaces ont été fortement cloisonnés et il ne reste que peu de choses de la décoration vintage 1970 très étudiée de l’époque.

Curiosité

Le troisième volume construit sur le même principe structurel mais posé sur le niveau de la terrasse inférieure renferme la bibliothèque communale. Il a abrité un des premiers fast-foods lausannois : le Silberkugel de Mövenpick.