Florence Germond, Municipale en charge des questions d'égalité

«L’engagement des femmes a de tous temps été décisif pour faire avancer nos sociétés.»

© Ville de Lausanne

Pourquoi un livre consacré à cent femmes qui ont contribué à l’histoire de Lausanne?

Je me sens très concernée comme femme qui n’a pas eu accès à une Histoire qui tienne compte de l’apport des femmes. Comme petite fille, je me suis souvent sincèrement et naïvement demandé si elles étaient vraiment les «égales» des hommes puisqu’elles n’avaient joué aucun rôle dans l’Histoire. Comme Conseillère municipale en charge notamment des questions d’égalité, j’ai lancé le projet d’une recherche historique pour réhabiliter des femmes qui ont marqué l’histoire lausannoise mais qui avaient été «invisibilisées», comme partout dans le monde. J’ai bénéficié de l’engagement extraordinaire de notre déléguée à l’égalité, Joëlle Moret, et de l’apport décisif de notre déléguée à la politique du livre, Isabelle Falconnier. Lorsque j’ai eu entre les mains la première épreuve mise en page avec les illustrations d’Hélène Becquelin, j’en ai presque eu les larmes aux yeux. Je me suis dit qu’à notre niveau, nous faisions avancer la cause des femmes, et que les futures petites filles ne penseront plus qu’elles ne sont pas les égales de leurs copains de classe.

Que (dé)montre et nous apprend cet ouvrage?

Que l’engagement des femmes a de tous temps été décisif pour faire avancer nos sociétés et que l’histoire, loin d’être une science exacte, est le reflet d’une société et de ses prismes. Depuis des siècles, nos civilisations ont tout fait pour couper les ailes aux femmes. Malgré ces obstacles, les femmes ont joué un rôle, que ce soit comme «invisibles», en assumant la logistique permettant aux «grands hommes» d’accomplir leur mission ou, pour certaines d’entre elles, en jouant un rôle individuel majeur.

Dans quels domaines l’apport de ces cent femmes est-il le plus riche?

L’apport des femmes touche tous les domaines: activités politiques, sciences, santé, pédagogie, arts et littérature, presse et religion. Nous avons pu nous appuyer sur l’expertise d’un comité composé de plusieurs spécialistes. Je leur suis reconnaissante de nous avoir aidé à faire ces choix.

Quelles personnalités avez-vous (re)découvertes?

Je peux citer Jacquette de Clause, la première "sorcière" lausannoise, sûrement accusée parce qu’elle gênait des intérêts privés. Mary Widmer-Curtat, qui a sauvé des milliers d’enfants belges pendant la Seconde Guerre mondiale, ou encore Lucy Dutoit, pionnière du mouvement suffragiste vaudois. Entre bien d’autres!

À quel public ce livre est-il destiné?

À tous les publics! Il peut par ailleurs servir d’ouvrage pédagogique. Et nous allons nous y référer pour réhabiliter les femmes dans l’espace public, notamment pour trouver le nom des futures rues ou places de notre ville.

Les femmes qui font Lausanne aujourd’hui sont-elles reconnues à leur juste valeur?

L’air du temps va vers un équilibre mais la route est encore longue pour que les femmes soient représentées de façon paritaire dans les sphères de pouvoirs et tous les domaines d’activité. Les défis en matière d’égalité sont nombreux: égalité salariale, représentation paritaire, un espace public respectueux dans ses représentations, lutte contre le harcèlement sexuel et les violences faites aux femmes.

Propos requeillis par Isabelle Falconnier, février 2021

Coordonnées

Déléguée à l'égalité et à la diversité

Domaine MRH & CT

Place de la Louve 1
Case postale 6904
1002 Lausanne  

+41 21 315 42 37
Ecrivez-nous