Les fleurs de Maude Gyger pour illustrer le programme Lire à Lausanne de la rentrée!

L’illustratrice et graphiste romande Maude Gyger, formée à l’ECAL, s’inspire de la nature pour donner à notre programme culturel Lire à Lausanne août - décembre 2021 des airs de jungle poétique.

© Sébastien Agnetti
Maude Gyger, l'illustratrice du programme culturel Lire à Lausanne d'août à décembre 2021.

Des couleurs éclatantes et explosives, de la poésie tout en exotisme suggéré, de la volupté toutes en courbes: tel est l’univers de Maude Gyger, illustratrice née à Vevey dont les dessins enchantent les pages du programme culturel Lire à Lausanne août - décembre 2021. Passionnée de médiation, elle poursuit, après un cursus à l’ECAL à Lausanne, un master en Art & Education à la Haute école des arts de Berne. Tout l’été, elle expose dans les vitrines du théâtre du Reflet à Vevey une série de dessins tirée des correspondances «courriers d'amour» réalisés au printemps 2020, durant le semi-confinement.

Consulter le diaporama

Vous illustrez le programme culturel du Service des bibliothèques et archives de la Ville de Lausanne: avez-vous eu du plaisir à vous plonger dans notre monde? 

Oui, beaucoup! La richesse et la diversité du programme m'ont beaucoup inspiré. J'ai aimé pouvoir jouer entre mon univers de plantes et celui du livre.

Quelle lectrice êtes-vous?

Je lis par période. Une fois prise dans une lecture, impossible de m'en défaire, je dévore mon livre d'une traite. J'aime beaucoup lire romans et BD graphiques. Je suis aussi une collectionneuse de livres de plantes. Anciens ou neufs, publications artistiques ou livres de botanique, je suis fascinée de découvrir à chaque nouvelle objet un regard différent sur cette nature.

Vous créez dans le monde de l'image. Qu'est-ce qui vous a attiré dans ce domaine?

J'ai choisi cette voie alors que je vivais à Berlin. Je vivais au rythme de cette ville et de ses expositions, de ses rencontres, de ses lieux. C'est là-bas que j'ai découvert la richesse culturelle et visuelle que peut offrir une ville et j'ai voulu faire partie de cette effervescence via le graphisme. Et puis c'est finalement plus tard que je me suis mise à dessiner et à comprendre que je pouvais réinventer un monde au travers du dessin.

Votre univers est habité par la nature, les plantes, les fleurs, que vous revisitez à votre manière. Pourquoi cette inspiration majeure? 

Cela a commencé avec les livres. Je chinais de vieux bouquins de botanique illustrés des aquarelles de Pierre-Joseph Redouté, que je trouvais si belles. Puis j'ai commencé à collectionner d'autres ouvrages, découvrir d'autres artistes qui subliment cette nature à leur manière. Je suis attirée par leur beauté, leurs courbes, leurs couleurs, leurs motifs. Je peux m'extasier devant une fleur pendant des heures. J'ai grandi dans un village entouré de narcisses au printemps, peut-être cela joue-t-il un rôle! 

Quels sont vos trois auteurs, homme ou femmes, préférés?

Chris Ware tout d’abord: j'aime le rythme avec lequel ce dessinateur américain travaille. C'est lent, plein de moments suspendus dans le temps, de détails à observer et graphiquement d'une richesse folle! Le mangaka japonais Yarô Abe ensuite, auteur de Mimikaki ou La Cantine de Minuit. C'est le Japon comme je l'aime, avec des personnages plein de surprise, de caractère, de finesse. C'est plein d'odeurs, de saveurs, de sensations au travers d'histoires simples. La romancière anglaise Lian Hearn enfin, mon péché mignon. J'ai pioché le tome 1 du Clan des Otori un peu au hasard, dans une librairie de seconde main à Bruxelles. J'ai couru acheter la suite dès mon retour de voyage. Cette histoire d'amour passionnée dans un Japon féodal imaginaire m'a fait l'effet d'une drogue. J'aime cet effet que la lecture peut avoir sur moi.

Quel livre offrez-vous souvent?

Les Coquins de l’auteure de BD et dessinatrice Marion Fayolle! C'est un livre illustré petit format, qui parle des rapports entre hommes et femmes avec beaucoup d'humour et de poésie.

Propos recueillis par Isabelle Falconnier

Coordonnées

Service des bibliothèques et archives
Direction de la culture et du développement urbain

Place Chauderon 11
1003 Lausanne  

Ecrivez-nous

Youtube

Actualités