Vous ne savez pas quoi lire? Ludivine vous conseille!

Les bibliothécaires ont à cœur de vous aider à trouver votre bonheur parmi les rayons. Au point d’avoir édité un guide intitulé «Je ne sais pas quoi lire!». Ludivine Berizzi, bibliothécaire à Chauderon, partage son expérience.

© Oliver Petereit

Comment, en tant que bibliothécaire, peut-on conseiller avec pertinence une lectrice ou un lecteur qui ne sait pas quoi lire?

Je commence toujours par demander à la personne quels sont ses centres d’intérêt, si elle a des auteurs préférés ou une série télévisée favorite. Cela me donne des indications sur le genre de livres que je vais conseiller, l’époque, le style, la tonalité recherchée, que ce soit de l’humour, de la romance ou du suspense. Je pars toujours d’une discussion très large pour réduire le champ des possibles. Parfois, il est pertinent des proposer des titres qui ressemblent à ce qu’une personne a aimé. D’autres fois, autant lui faire découvrir un autre univers.

© Oliver Petereit

La plupart des visiteurs des Bibliothèques de la Ville de Lausanne viennent-ils chercher un livre précis ou ont-ils besoin de conseils de lecture?

La majorité des lecteurs savent ce qu’ils veulent et arrivent avec une liste de titres qu’on leur a conseillés ou qu’ils ont repérés dans les médias. Mais une partie de notre public a besoin de nous pour repartir avec des propositions de lecture. Et c’est un immense plaisir de tenter de les satisfaire! Même s’il n’y a rien de plus difficile que de trouver le roman qui va plaire!

Pour conseiller, il faut donc d’abord écouter?

Oui, et se montrer très psychologue! Ce que la personne aura envie de lire dépend souvent de ce qu’elle vit, de ce qui la tracasse, de ses soucis ou joies. Parfois, les gens se livrent d’une manière très intime… Il m’est arrivé que des personnes en deuil me demandent des livres pour les aider à surmonter leur chagrin - à nous de savoir comment les accueillir avec bienveillance et écoute, mais en bibliothécaires, toujours. Je fais parfois des recherches plus poussées pour une personne, que je lui envoie par e-mail si elle le souhaite.

D’autant plus que chaque bibliothécaire possède ses propres goûts…

Oui! Je suis personnellement grande lectrice de littérature fantastique, de science-fiction et de développement personnel. D’autres auteurs me sont évidemment familiers et je me tiens au courant de la littérature générale, mais du coup je suis plus pointue sur mes domaines de prédilection dans mes conseils. Par contre, je n’hésite pas à faire appel à des collègues spécialisé∙es dans d’autres domaines sur le moment.

© Oliver Petereit

Quels outils pouvez-vous conseiller pour trouver des idées de lectures par soi-même?

Le guide pratique «Je ne sais pas quoi lire!» évidemment!

Mais aussi par exemple le site et l’application Babelio, très bien faits et riches en bons conseils,  les pages livres des journaux et magazines, ou les clubs de lecture, y compris ceux que nous proposons. Si vous êtes physiquement dans une de nos bibliothèques, nos coups de cœur sont clairement signalés et vous avez la garantie que ces livres ont touché l’un ou l’une de nous. Guettez aussi les retours du jour sur les chariots: si quelqu’un les a empruntés, c’est qu’ils sont désirables! Sur notre portail en ligne, regardez les nouveautés mises en avant, les sélections thématiques mensuelles, guettez les commentaires et les notes attribuées par les usagers! Et puis... butinez dans nos rayons, testez, empruntez, commencez un livre et s’il ne vous parle pas après 20 ou 50 pages, ce n’est pas grave, venez en chercher un autre! La lecture doit rester un plaisir et une source d’épanouissement.

Propos recueillis par Isabelle Falconnier.

En relation
Coordonnées

Bibliothèque Chauderon
Service des bibliothèques et archives

Place Chauderon 11
1003 Lausanne  

+41 21 315 69 15
Ecrivez-nous

Lundi-mardi: 12h00-19h30
Mercredi:10h00-19h30
Jeudi-vendredi:12h00-19h30
Samedi:11h00-16h00