Journées du patrimoine: trois lieux dédiés au «Temps libre» à Lausanne

Les Journées du patrimoine se déroulent les 10 et 11 septembre sur le thème du Temps libre»: lieux de culture, de sport ou de loisirs sont au cœur de l’édition 2022. Les Archives de la Ville ont sélectionné pour vous 3 lieux lausannois dédiés à la culture et aux loisirs, mais qui ne l’ont pas toujours été: la Maison de Quartier de la Pontaise ancien Temple de Saint-Luc, le Centre culturel des Terreaux, ancienne église des Terreaux, et le Bourg, feu cinéma du Bourg.

© AVL - P032 (fonds Wurgler), printemps 1963, Pontaise, Temple Saint-Luc
Pontaise, Temple Saint-Luc, printemps 1963 (AVL, P032, fonds Wurgler)

La Maison de Quartier de la Pontaise, ancien Temple de Saint-Luc

Il était une fois une église moderne qui se cherchait un nouveau destin. Conçu par les architectes Paul Lavanex et Eugène Béboux à l’angle de la rue de la Pontaise et de l’avenue de Jomini, inauguré en 1940, le Temple de Saint-Luc nécessitait au tournant du 21e siècle une rénovation urgente. Hasard des circonstances: le Conseiller communal Marc Dunant déposait en 2007 un postulat, accepté par le Conseil communal, intitulé «Pour une Maison de quartier à la Pontaise», soit un lieu à disposition des habitantes et habitants de la zone Vinet-Pontaise-Ancien-Stand. Le concours d’architecture, lancé la même année, est remporté par le bureau bullois Deillon Delley. Leur projet proposait, outre le réaménagement de l’intérieur, de l’agrandir en le prolongeant par une annexe de trois niveaux adossée à l’immeuble voisin, doublant ainsi la surface disponibles pour divers espaces multi-usages: salle de spectacle, de répétition, de réunion, de recueillement, de jeux ou de restauration. Dans la vaste salle polyvalente, les éléments patrimoniaux tels que les vitraux et les teintes originelles de l’ancien lieu de culte ont été mis en valeur avec habileté et respect. Et les 4 et 5 octobre 2013, la nouvelle Maison de quartier de la Pontaise ouvrait ses portes à la population, avec couper du ruban par le Conseiller municipal Oscar Tosato.

Notre archive vidéo pour la Maison de Quartier de la Pontaise: extrait d’un documentaire de 56 minutes de Bertrand Nobs produit par la Ville de Lausanne en 2013 dans le cadre de la série «Passage de témoin»

© Anonyme, La chapelle des Terreaux, carte postale, vers 1905, coll. Musée Historique Lausanne
Anonyme, La chapelle des Terreaux, carte postale, vers 1905, collection Musée Historique Lausanne

Le Centre culturel des Terreaux, ancienne église des Terreaux

En 2024, cela fera vingt ans que l’église des Terreaux a cédé la place à un lieu culturel vivant et dynamique accueillant spectacles, conférences ou pièces de théâtre. De la Revue de Lausanne de fin d’année au Toussaint'S Festival, le lieu, dirigé par Didier Nkebereza depuis 2019, sait séduire tous les publics sans jamais perdre son âme. Un pari qui n’était pas gagné d’avance: inaugurée en 1860, l’église néo-romane construite par Théophile Van Muyden et Henri Verrey servait de navire amiral, de «Cathédrale» même, à l’Eglise Libre, née dans le canton de Vaud en 1847 de la sécession de la moitié des pasteurs devant l’exigence des Radicaux de les assujettir au nouveau gouvernement. Mais en 1965, les Libristes rejoignent l’Eglise dite Nationale pour former l’Eglise Evangélique Réformée du Canton de Vaud. Que faire de l’église des Terreaux? Après un projet de simple salle de concert puis une passionnante expérience de «paroisse des jeunes», il faut attendre 2004 pour que de vastes transformations en fasse en lieu de spectacle fort de 300 places, bien équipé, doté d’un café, Le Sycomore, et de divers locaux en sous-sol. L’Espace culturel des Terreaux sera dirigé avec passion jusqu’en 2018 par l’homme de théâtre - et pasteur - Jean Chollet. D’Espace, il deviendra Centre au changement de direction. Le diable ne se cache-t-il pas dans les détails?

Notre archive vidéo pour le Centre culturel de Terreaux: émission Info Région du 3 juin 2004 de la Télévision de la région lausannoise (TVRL)

© AVL - Image extraite d'InfoRegion du 29.03.2011 - Fonds TVRL
Le Cinéma du Bourg (AVL - Image extraite d'InfoRegion du 29.03.2011 - Fonds TVRL)

Café-théâtre Le Bourg, ancien Cinéma du Bourg

Ce lieu de culture et de loisirs sis au sommet de la rue de Bourg à Lausanne l’était déjà à son ouverture en 1913, mais dans un tout autre registre. Si depuis plus de quinze ans l’Association du Salopard propose dans cette salle à l’irrésistible charme rétro des concerts, des performances, des rencontres littéraires et autres dj-sets branchés, l’Apollo était en 1913 le quatrième cinéma permanent à ouvrir ses portes à Lausanne. En 1930, devenu le Bourg-Sonore, la salle n’est rien moins que le premier cinéma parlant de la ville! Le lieu est fermé en 2001 par sa société d’exploitation Europlex, créant une vague d’émotions et de nostalgie parmi la population lausannoise. En 2010, sa marquise d’époque sera remise en place, cinq ans après avoir été retrouvée par hasard sur le balcon d’un voisin.

Notre archive vidéo: commentaire du journaliste Jean-Pierre Pastori à l’annonce de la fermeture du Cinéma du Bourg. Emission Info Région du 29 mars 2001 de la Télévision de la région lausannoise (TVRL).

Isabelle Falconnier

Coordonnées

Les Archives de la Ville de Lausanne
Service des bibliothèques et archives

Rue du Maupas 47
1004 Lausanne  

+41 21 315 21 21
Ecrivez-nous

Facebook
Web TV

Actualités

Chaîne Youtube

Lundi-jeudi: 13h00-17h00
Sur rendez-vous uniquement

Bus: tl 3, 21: St-Roch; tl: Chauderon
LEB: Chauderon