Les écrivaines et écrivains du Prix des lecteurs au mur de grimpe!

La salle d’escalade des Halles sportives de Beaulieu a servi de décor à la photographie officielle des cinq écrivaines et écrivains de la Sélection du Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne 2023. Le photographe veveysan Joachim Sommer, 42 ans, raconte les coulisses de cette prise de vue pour le moins acrobatique! 

Joachim Sommer, photographier des écrivains sur un mur de grimpe : un choc des univers assumé?

C’est la première fois que je photographiais ainsi un groupe d’écrivains. Moi qui suis un visuel et qui peine à mettre en mots ce que je vois et ressens, je trouve incroyable et magnifique de faire métier d’écrire! Ceci dit, je ne fais pas de différence entre les gens. Je traite toutes les personnes que je photographie à égalité. J’ai donc cherché à mettre en valeur ces personnes à ma manière, et avec les contraintes de lieu et de temps données: il fallait installer un studio mobile durant quelques heures seulement dans le périmètre de Beaulieu, puisque le groupe s’y trouvait pour tourner les vidéos en lien avec leur livre. C’était une grosse contrainte: il y a à la fois beaucoup de choses sur cette esplanade, mais pas grand-chose d’intéressant, d’autant plus qu’il fallait un espace à l’abri des aléas de la météo. La salle d’escalade m’a tout de suite séduit. Les murs de grimpes, avec les traces de semelles sur les parois blanches, m’ont fait penser aux traces d’un crayon. Ces motifs sur les parois, comme des signes, des hiéroglyphes, un alphabet mystérieux et coloré, m’ont évoqué le processus de création littéraire.  

D’un mur de grimpe, vous faites ainsi un décor abstrait et mystérieux …

Je ne voulais pas que la salle d’escalade soit reconnaissable. Je voulais m’amuser avec les prises. Je les utilise comme des éléments de couleurs qui créent autour des personnages une ambiance hors du temps, à la fois futuriste et retro. Derrière les motifs géométriques et figuratifs, on peut imaginer des visages, des constellations d’étoiles, des signes cabalistiques… Les photos individuelles des auteurs, tout comme la photo de groupe, racontent chacune une histoire, inscrivant les auteurs dans un scénario visuel, se mettant au diapason de leur propre pratique créative. 

Quels ont été les défis artistiques et techniques qui se sont posé pour réaliser cette photo?

Je voulais disposer les visages à la même hauteur, ce qui a nécessité de longs repérages et essais de disposition avant l’arrivée des écrivains. Ce shooting a été très physique, tant pour moi que pour le photographe qui m’assistait, David Houncheringer, et les graphiste Ivan Liechti et Julien Fischer. La souplesse des auteurs a également été mise à rude épreuve! Il se dégage au final de cette image une tension physique intéressante, un jeu entre l’équilibre et le déséquilibre. En termes techniques, il a fallu être rapide, monter le studio avant l’arrivée des auteurs, puis réaliser en quelques heures les photos individuelles autant que la photo de groupe. J’ai utilisé l’appareil photo que je préfère pour les portraits, soit un Hasselblad H6D, accompagné d’un flash soft, d’un ordinateur avec assistant numérique pour le contrôle de la netteté et du cadrage.

Vous venez d’être sélectionné par la Ville de Vevey, votre ville, qui vous invite pour sa Carte Blanche de l’année 2023. Heureux?

Je suis ravi! D’autant plus que je photographie déjà beaucoup la ville en allant ou revenant de mon studio photo. Je suis un généraliste: j’aime autant les portraits que le travail pour des revues d’architecture, les shootings de mode ou les photos d’objets pour des commandes commerciales. Je travaille actuellement avec des maraîchers de la Riviera: je prends un immense plaisir à les photographier ainsi que les produits de la terre, tomates ou salade. D’un point de vue plus intime, j’ai un projet au long cours en lien avec les photos que je prends depuis 15 ans à Lecce, en Italie, où je passe mes vacances avec ma femme. La photo est pour moi un terrain de jeu et d’exploration sans fin. J’aime tenter d’amener sur le monde un regard ludique et enfantin.

Propos recueillis par Isabelle Falconnier

Coordonnées

Service des bibliothèques et archives
Direction de la culture et du développement urbain

Place Chauderon 11
1003 Lausanne  

Ecrivez-nous

Facebook
Youtube

Actualités

Bus: tl 18: Port-Franc; tl: Chauderon
Métro: m1: Vigie; m2 Lausanne-Flon
LEB: Chauderon