Logement et mobilité

Au niveau cantonal, la Ville de Lausanne a été pionnière dans le développement du logement social.

La Ville de Lausanne dispose actuellement d’environ 7'700 logements subventionnés, soit plus de 10% du parc immobilier, réservés aux ménages disposant de revenus modestes, dont 60% actuellement occupés par des familles, logées prioritairement dans les 3, 4 et 5 pièces pour des loyers moyens allant de CHF 800.– à CHF 1’480.–. Le guichet de l’Office communal du logement accueille une quarantaine de famille par jour afin de faciliter leurs recherches et de les informer au mieux sur leurs droits aux logements subventionnés. La cellule d’aide au logement accompagne, dans leurs démarches, les familles qui se trouvent dans des situations délicates et particulières.

De plus, l’application de la directive municipale fixant les conditions d’attribution et de location des logements de la Ville de Lausanne et de la Société immobilière lausannoise pour le logement garantit l’attribution des grands logements du marché libre aux familles, s’assurant ainsi d’une occupation adéquate des surfaces.

Enfin, la conception des logements subventionnés et du marché libre prend en compte les besoins spécifiques des familles (locaux à poussette, espaces intérieurs, aires de jeux, sécurisation des espaces communs, etc.). Des réflexions sont en cours pour s’assurer d’une cohabitation sereine entre les enfants et les adultes (adoption d’un règlement de maison concerté entre les habitants qui
prend en compte les besoins spécifiques des enfants) et pour développer, dans le cadre de la formation des concierges, un module spécifique dédié aux enfants.

L’aide individuelle au logement est un soutien personnalisé au logement instauré par la Ville de Lausanne en application de l’article 67 de la Constitution vaudoise et renforcé par le règlement cantonal sur l’aide individuelle au logement (RAIL) du 5 septembre 2007. Son but est de rendre abordable le loyer des familles lausannoises qui sont financièrement indépendantes mais dont le loyer représente une charge trop importante. Elle permet d’accorder un soutien financier direct aux ménages avec enfants ou jeunes en formation, dont le revenu modeste ne permet pas de financer un logement adéquat, et qui ne bénéficient pas des prestations sociales (revenu d'insertion ou prestations complémentaires de l'AVS/AI).

L’Unité logement tente de prévenir les expulsions (en négociant des arrangements de paiement, par exemple) et, dans la mesure du possible, cherche avec les personnes expulsées de leur logement (prioritairement les familles et les personnes très fragiles) une solution de relogement. A cet effet, elle gère un parc de 450 logements de transition.

Tous les élèves de la 3e à la 9e année scolarisés dans les établissements publics lausannois et domiciliés à plus de 1 km de leur collège ont droit à un abonnement de bus gratuit. Tous les autres enfants et jeunes Lausannois de 11 à 20 ans reçoivent un bon de réduction de 50% pour l'achat d'un abonnement annuel Mobilis.

La Ville de Lausanne subventionne trois prestations à l’attention des personnes à mobilité réduite résidant sur son territoire:

  • transports individuels de loisirs avec chauffeur (Transport Handicap Vaud et taxis);
  • assistance en gare;
  • courses alimentaires à domicile.

Les bénéficiaires de prestations complémentaires AVS/AI peuvent obtenir un subside pour leur abonnement aux transports publics lausannois, participation de CHF 10.– pour un abonnement mensuel ou CHF 100.– pour un abonnement annuel.

Le Pédibus est né à Lausanne il y a 13 ans à l'initiative de la déléguée à l'enfance de la Ville de Lausanne et des habitants du quartier Sous-Gare. Face à l'urgence d'offrir une meilleure sécurité aux enfants non seulement aux abords immédiats du collège, mais sur le chemin de l'école, les parents et la déléguée à l'enfance se sont rencontrés en octobre 1998 et ont constitué un groupe de travail qui a mis sur pied le premier Pédibus démarré au printemps 1999.

Le Pédibus fonctionne avec des parents qui, à tour de rôle, offrent aux écoliers un accompagnement à pied sur le trajet de l'école. Les enfants attendent le Pédibus au point de ralliement convenu, pour cheminer avec lui jusqu'à l'école.

La brigade de prévention routière rencontre chaque année les 13'000 élèves des établissements scolaires lausannois à travers un programme qui va de l’école enfantine à la 9e année scolaire. Ce programme est l’un des éléments qui a permis la diminution du nombre des enfants victimes d’un accident de la route.

Une équipe de 20 patrouilleurs scolaires sont vigilants pour la sécurité des élèves aux abords des établissements lausannois.

La modération du trafic permet d’accroître la sécurité des piétons, notamment des enfants, tout en favorisant une meilleure qualité de vie. Cette modération s’effectue à travers la délimitation de zones piétonnes ou avec circulation automobile à vitesse limitée. On distingue:

  • zones piétonnes: principalement situées au centre ville et à Ouchy, elles offrent quelque 5 km de chaussée exempte de circulation automobile;
  • zones de rencontre: ces zones permettent de modérer fortement le trafic pour donner la priorité aux piétons, favoriser la vie de quartier et renfoncer la sécurité;
  • zones 30 km: dans les quartiers, les zones 30 permettent de modérer le trafic avec le dessein de le sécuriser tout en favorisant la convivialité entre les usagers.
Coordonnées

Bureau lausannois pour les familles
Service d'accueil de jour de l'enfance

Place Chauderon 9
Réception à l'étage T
Case postale 5032
1002 Lausanne  

+41 21 315 60 00
Ecrivez-nous